Haut de la page

La fille de l’air Iris, la nouveauté signée Courrèges

En 2015 je découvrais la fille de l’air de Courrèges et je partageais avec vous mon coup de coeur sur le blog, dans cet article. Les fan de la fleur d’oranger ont, pour la plupart, adopté cette petite merveille fraîche, aérienne et si douce. J’ai d’ailleurs assisté à la montée fulgurante de cette référence car lorsque je l’avais découvert la marque Courrèges était encore très confidentielle en matière de parfum puis s’est peu à peu imposée grâce à cette fragrance en particulier. Honnêtement, je ne m’en lasse pas ! Je suis donc ravie de revenir vous présenter aujourd’hui La fille de L’air Iris, une nouvelle déclinaison particulièrement réussie !

Lorsqu’une maison sort un parfum qui se transforme en véritable incontournable, le même schéma se répète : on retrouve au fil du temps de nouvelles éditions avec de nouvelles notes olfactives et c’est donc le cas pour cette version bleutée du célèbre flacon qui, comme vous le savez, est normalement orange ! Voici ce qu’en dit la marque (et préparez-vous parce que c’est concis) :

irisée
marine
lumineuse

le sel vivifiant des embruns, l’élégance des notes d’iris, une fleur d’oranger addictive, la fille de l’air se sophistique et se colore d’une nouvelle lumière : délicate et chic mais toujours aussi libre et impertinente

Je ne sais pas vous mais malgré le fait que sois fan de parfums, en lisant ça, je n’ai pas du tout eu envie de me pencher sur son cas. Le storytelling est absolument vide… On pourrait croire que même la marque n’a rien à raconter à son sujet. Puisque c’est visiblement le cas, je vais tâcher de le faire pour vous donner envie de vous pencher sur son cas !

Pour commencer parlons du nez à l’origine de cette nouveauté, il s’agit de Fabrice Pellegrin. Vous avez peut être déjà entendu son nom puisqu’il s’agit du parfumeur de l’année : il a reçu un oscar du magazine Cosmétique Mag. Il faut dire qu’il a imaginé de nombreux parfums tels que Black XS L’Excès pour Paco Rabanne, Nina Fantasy de Nina Ricci mais surtout… de nombreux parfum pour Dyptique dont l’Eau Duelle que j’aime tant (lire ou relire mon article) !!

Cette nouvelle eau de parfum La Fille de l’Air pourrait se ranger dans la catégorie des floraux hespéridés mais c’est un peu plus que ça : c’est le parfum qui rappelle le bord de mer sans jamais évoquer l’été (contrairement à de nombreuses fragrances très « chaudes »), il est très « propre » mais ne sent pourtant pas la lessive. A la fois réconfortant et très frais, je trouve que c’est un parfum qui s’éloigne beaucoup de la Fille de l’Air classique et qui mérite vraiment le détour.

Ce parfum s’ouvre sur des notes de mandarine, de bergamote et de néroli mais ces dernières, très acidulées et féminines laissent place à un coeur d’iris et d’héliotrope, plus fleuri. Le fond est composé de notes très faciles à reconnaître de musc blanc (qui apportent cette impression de « propre ») mais qui se mélangent à du cèdre et de la fève tonka (que je n’arrive personnellement pas à discerner).

A la lecture de ces notes très communes, je ne m’attendais pas à être transportée dans un voyage si aérien et si agréable. Je suis sincèrement sous le charme !

 

 

Le flacon est encore très réussi et je trouve que la couleur choisie, le bleu, correspond tout à fait à cette fragrance :

Je pense que c’est typiquement le genre de parfums qui plaira à un grand nombre de femmes, notamment celles qui n’aiment les notes très présentent, entêtantes ou qui supportent tout simplement mal le parfum. Il est vraiment rafraîchissant et pourtant idéal pour l’automne/hiver car très cocooning.

Mon seul regret : sa tenue est franchement décevante pour une eau de parfum. Il tient une demie journée, tout au plus et en fin de journée, je n’arrive pas à constater qu’il est toujours présent si je n’ai pas opté pour une petite retouche ! Une version un peu plus concentrée avec une meilleure tenue auraît frôlé la perfection mais… On ne s’en éloigne pas tant que cela car la composition est vraiment sublime.


Par curiosité allez le sentir, il vient tout juste d’arriver chez Nocibé, il pourrait vraiment vous plaire et peut être que sa tenue sera meilleure sur vous que sur moi ! Ceci étant dit, cela ne m’empêche pas de le porter pour en profiter même si je dois parfois en réappliquer !

Lien utile : La Fille de l’Air Iris – Courrèges : 71€ les 50ml / 91€ les 90ml

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Partager cet article

2 commentaires pour “La fille de l’air Iris, la nouveauté signée Courrèges”

    Posté par le 21 septembre 2017 à 21:14

    J’irai le sentir, il pourrai me plaire, en plus le packaging est toujours aussi joli !
    Gros bisous
    http://lilouuuu.com

    Répondre



    Posté par
    loussaye
    le 23 septembre 2017 à 15:09

    tres belle revue! ca donne envie d aller le decouvrir ce petit nouveau 🙂

    Répondre



Reagir


 

Powered by Wordpress & Designed by Th2Designer.com