Haut de la page

La nouvelle collection Aristo de Zoeva: le verdict !

Le week-end dernier je vous présentais les nouveautés de ce début d’année 2018 et celles à venir ces prochaines semaine (pour voir ou revoir ma vidéo, rendez-vous par ici) et j’évoquais notamment la collection Aristo de Zoeva. Je crois que ce n’est pas la première fois que j’évoque ce point mais si pendant longtemps Zoeva a été une marque que j’adorais et dont chaque nouveau lancement me ravissait au plus au point, ces derniers temps, j’ai tendance à être plus déçue par mes tests. Je pense notamment à la collection Sweet Glamour ou à la Offline. Je suis désolée mais les autres palettes sorties avant toutes celles-ci étaient bien plus réussies: les fards étaient pigmentés, faciles à travailler et jamais ternes. Depuis quelques mois j’ai l’impression que les fards Zoeva deviennent de plus en plus ternes. Alors en commençant mon test des nouveautés Aristo, j’y ai cru très fort. Et puis finalement… Mon excitation est retombée comme un soufflé. Je vous explique pourquoi ce soir. Je vais tout d’abord me concentrer sur les palettes:

La palette pour les yeux Aristo se présente exactement comme toutes les autres palettes de fards à paupières classiques de chez Zoeva: pas de miroir mais un compact en carton dur, facile à transporter. Pour cette collection Aristo, la marque a opté pour un look très Gatsby, j’aime beaucoup !

En ouvrant la palette, j’ai pu découvrir l’harmonie suivante, composée de 10 fards:

A gauche une colonne de 5 fards au fini mat, à droite une autre avec 5 fards au fini… « lumineux ».

Pour mieux vous rendre compte du fini de chacun de ces fards j’ai préféré les swatcher de haut en bas et de droite à gauche pour alterner fini mat et lumineux. C’est parti !

Voici donc In The Ground, Energetic, Naturalistic, Pre-History, Central Figure :

Puis viennent The Goddess, Ploutos, Air and Water, Blessing, Mother’s House :

C’est un détail mais franchement les noms sont plus qu’étonnants. A croire que l’équipe de développement n’était pas très inspirée : j’ai l’impression qu’il n’y a aucune cohésion. Un peu comme le choix de l’harmonie en fait. Mis à part Mother’s House, ce joli bleu satiné, légèrement gris, tous les autres fards sont… « Meh ». Sur le dos de la main, ils ne me faisaient déjà pas spécialement rêver mais sur les yeux, je dois vous avouer que j’ai été encore plus déçue : non seulement certains sont très poudreux (et font donc des chutes) mais en plus, impossible d’obtenir un impact couleur joli avec la plupart. Encore une fois, lorsque je me suis maquillée avec cette palette, en me regardant dans le miroir j’ai pu constater que les pigments étaient ternes. Et autant vous dire que je me demande bien ce que « Blessing » fait là : j’ai cru qu’il avait été glissé là pour jouer à « chercher Charlie ». Un bleu ciel tout terne, tout pastel et tout mat. A côté de nombreux tons cuivrés, marrons, chauds ? Mais quelle idée ?

Une seule réponse possible : rendre le maquillage que l’on réalise encore plus terne.

Je vous assure que je ne comprends pas. Que l’on se comprenne bien : ces fards sont loin d’être horribles. Les plus foncés sont difficiles à estomper et peuvent faire des patchs, les teintes satinées ne sont pas assez lumineuses pour ressortir correctement et dans l’ensemble, l’impact couleur n’est plus autant au rendez-vous qu’avant mais j’ai déjà vu pire. Le problème c’est que selon moi, il y a tellement de lancement en matière de maquillage (non correction : c’est un flot constant en fait) qu’il faut réussir à se démarquer. Et je pense sincèrement que les fans de Zoeva (certaines d’entre vous me l’ont déjà dit) adoraient se tourner vers cette marque un peu « middle ground » qui proposait des produits de qualité à un prix qui reste raisonnable face aux marques de parfumerie sélective et se trouvent être de plus en plus déçue par les nouveaux lancements. Honnêtement, je préfèrerais mille fois que Zoeva ne nous sorte pas des tonnes de collections « palettes de fards/palette pour le teint » et se concentre sur un plus gros lancement. Un fond de teint par exemple ! Ou même une seule palette qui serait vraiment à la hauteur. Bref, j’avais besoin de le dire car j’ai l’impression qu’on est à mille lieues de la Plaisir Box qui avait été lancée fin 2016 🙁

Comme d’habitude je vous propose tout de même un maquillage pour illustrer cet article mais sincèrement, j’ai du me mettre à la lumière et améliorer un peu le contraste de mes photos sinon on avait même du mal à discerner les fards appliqués en paupière supérieure..

Dans le creux j’ai balayé la teinte Ploutos, sur la paupière mobile j’ai opté pour Energetic. Si si, c’est bien lui. Celui qui semblait si beau et qui en fait… Est loin d’être dingue.
En coin interne j’ai appliqué The Goddess. Et Soyons honnêtes: j’ai tenté une association de couleurs assez étonnante mais honnêtement… il fallait bien que j’utilise Mother’s House et que je me débrouille avec les fards proposés ! Ce joli bleu est définitivement l’un des seuls qui m’ait vraiment plu dans la palette, je l’ai d’ailleurs appliqué en coin externe, en ras-de-cil inférieur. Et pour rejoindre le coin interne et ce bleu, je me suis tournée vers ce petit doré jaune (Pre-History) :

Comme je vous le disais : ce n’est pas la cata mais c’est loin d’être dingue. Moi qui aime les satinés qui le sont vraiment ou les fards lumineux, c’est décevant. Alors rien que pour l’association de couleurs douteuse, les défauts de texture des fards et leur rendu, je ne vous la recommande sincèrement pas.

Lien utile : Palette Aristo – Zoeva: 21,80€ (la sortie n’a pas été annoncée chez Sephora !)

Passons ensuite à la palette pour le teint, je vous préviens : ça va être rapide.. !

Je souviens l’avoir ouverte et l’avoir presque refermée aussitôt. J’espérais enfin une harmonie portable pour le teint et autant vous dire qu’on en est loin !

La marque a ici opté pour une association de teintes très chaudes mais qu’on se le dise : pour les peaux aussi claires que la mienne, c’est loooin d’être l’idéal.

Pire encore: en regardant ces blushes et cette… poudre ? (parce que ce n’est pas un highlighter)
Je me dis: mais qui pourrait bien porter ça ?

Même sur des peaux hâlées, cela me semble compliqué. La première poudre est beige avec des sous-tons légèrement jaunes (elle a été pensée pour fixer ? pour ma part je ne la trouve pas assez fine pour cela). Le blush central est un orangé satiné saturé en pigments et le dernier un rouge ROUGE ROUGE ROUGE, presque bordeaux. J’ai essayé de les poser et le rendu était tellement horrible que j’ai du me démaquiller et me remaquiller. Ces couleurs sont très difficiles à diffuser, bien trop pigmentées pour pouvoir les travailler correctement. Pour ma part c’est un fail… 🙁

Lien utile (ou pas) : Palette Aristo pour le teint – Zoeva : 14€80

Je termine par le seul élément de cette collection qui sauve les meubles : le kit de pinceaux.

De ce côté là, dieu merci, il n’y a rien à redire. Les pinceaux Zoeva sont toujours d’excellente facture, ils permettent de réaliser de sublimes maquillages et ce sont définitivement des outils de pro à un prix raisonnable. Surtout pour leur qualité ! Je vous les recommande chaudement, vous savez à quel point je les aime!

Dans ce kit vous pourrez retrouver les références suivantes:

Le 132 Luxe Powder Finish: idéal pour déposer de la poudre au niveau du contour des yeux ou de l’highlighter.
Le 228 Luxe Crease: permet de déposer des fards de façon précise dans le creux ou en coin externe
Le 222 Luxe All Over Shader: Pour appliquer des fards sur la paupière ou sous le sourcil.
Le 225 Luxe Eye Blender: pensé pour estomper des fards dans le creux (ce pinceau est un peu plus long que beaucoup d’autres estompeurs et plus précis!).
Et enfin le pinceau 317 Wing Liner pour tracer un trait de liner.

Lien utile : Kit de 5 pinceaux Aristo – Zoeva : 49€

J’espère que cette revue complète pourra vous être utile, n’hésitez pas à partager vous impressions en commentaires ci-dessous!

Rendez-vous sur Hellocoton !
Partager cet article

3 commentaires pour “La nouvelle collection Aristo de Zoeva: le verdict !”

    Posté par
    Christie
    le 2 février 2018 à 20:58

    Merci pour ton avis ma belle, une dépense en moins que tu m’évites ! Bon week-end à toi

    Répondre



    Posté par le 2 février 2018 à 23:15

    Coucou,
    Merci pour ton avis toujours honnête. Je ne possède q’une seule palette de la marque, la cocoa blend. Je l’aime beaucoup. J’avoue que la taupe m’avait bien plus à sa sortie mais je n’avais pas craquer.
    Les dernières palettes ne m’emballent pas plus que ça.
    J’aime beaucoup leurs pinceaux, je pense que je continuerai à les prendre chez eux. Vraiment dommage pour la qualité des fards. Je trouve que pour certain c’est un peu du revu.
    Bisous

    Répondre



    Posté par le 4 février 2018 à 1:53

    Je suis étonnée que tu sois déçue de la palettes de fards à paupière. Ils ont l’air pigmentés et ce sont des couleurs qui sortent de l’ordinaire, j’ai la sensation. En plus, le prix n’est pas trop horrible,

    Répondre



Reagir


 

Powered by Wordpress & Designed by Th2Designer.com