Search results for

vice

maquillage Palettes Produits reçus pour revue Revue rouge à lèvres swatches

La Vice Lipstick Palette « Blackmail » d’Urban Decay : pratique !

février 12, 2017

urban decay vice palette revue

J’ai réalisé un truc récemment en shootant de produits que je souhaitais vous présenter: si vous tapez palette dans la barre de recherche du blog vous n’y trouverez que des revues concernant des palettes de fards à paupières, de blush ou pour le visage de façon générale. Mais aucune spécifique au maquillage des lèvres. Ce qui est assez dingue: pourquoi les marques n’en proposent quasiment pas ? Je me suis mise à réfléchir à la question et je pense sincèrement que les beauty addict sont beaucoup trop attachées à leurs tubes de rouges à lèvres pour les troquer contre un objet plus classique qu’est une palette. Je pense également que le format palette n’est pas idéal car il nécessite l’utilisation d’un pinceau qu’il faudra penser à nettoyer avant de le plonger dans une nouvelle teinte sous peine de catastrophe assurée. Mais lorsque j’ai découvert la Vice Lipstick Palette « Blackmail » d’Urban Decay il y a un moment déjà, je dois vous avouer que j’ai tout de même eu envie de me pencher sur son cas. Je vais donc vous parler un peu de cette dernière aujourd’hui !

vice lipstick palette urban decay revue avis

Vous n’avez pas pu passer à côté du fait qu’Urban Decay  lancé l’année dernière une gamme de « Vice Lipsticks » (avec 100 teintes au catalogue + de nouvelles qui se sont ajoutées pour célébrer les 20 ans de la marque d’ailleurs). Je ne sais pas pourquoi, je crois ne pas encore avoir eu l’occasion de vous en proposer un article dédié sur le blog… Enfin si, je sais pourquoi : le manque cruel de temps mais il me semble que je vous en avais laaargement parlé sur les réseaux sociaux. Il faudrait peut être que je vous propose une vidéo sur les teintes que je possède un de ces jours ! Dans cette gamme on retrouve 6 finis : Sheer, Crème, Comfort Matte, Mega Mat, Sheer Metallic et Metallic. Les noms résument tout !

Ce qui est plutôt pratique c’est que si trop de teintes vous tentent ou que vous avez envie de tester ces différents finis, vous pouvez vous tourner vers les Vice Palettes ! Pour info la « Junkie » est en soldes chez Sephora par ici et aujourd’hui je vais donc me concentrer sur la Blackmail.

blackmail palette lipstick vice urban decay open zoom

Le packging de ces palettes est fidèle à l’esprit Urban Decay et elles sont solides = pratiques à transporter! En été ou en cas de grosse chaleur, faites tout de même attention car vous pourriez avoir de mauvaises surprises (mais c’est aussi le cas avec des tubes de rouges à lèvres classiques!). En l’ouvrant on y découvre 12 teintes protégées par une plaque en plastique teinté pour mieux les protéger, un grand miroir ainsi qu’un pinceau :

lipstick palette vice urban decay open

lipstick vice palette open urban decay revue avis

vice lipstick palette urban decay pinceau brus

Et 12 teintes de rouges à lèvres dans un seul et même compact c’est tout de même très utile pour les pressées qui n’ont pas le temps de chercher une teinte qui les inspire dans leur collection ! Et comme je le disais plus haut c’est également très pratique lorsqu’on part en week-end ou en vacances pour se limiter un peu (si comme moi vous avez tendance à vouloir emporter votre maison avec vous. C’est d’ailleurs ce que je fais un peu au quotidien dans mon sac à main.. !)

Passons au détail des teintes et au swatches :

urban decay palette zoom blackmail

On commence par Sheer Shame, Firebird, Big Band et Disobedient :

vice lipstick palette blackmail urban decay swatch 1

Puis viennent EZ, 714, Vanished et 1993 :

urban decay vice palette blackmail lipstick swatch 3

Et enfin Ex-girlfriend, Amulet, Conspiracy, Blackmail :

urban decay vice lipstick palette swatch 1

Comme vous pourrez le constater on retrouve un large éventail de teintes mais également des finis plus légers qui jouent sur la transparence, d’autres très intenses et deux teintes sont métalliques, une scintillante.

Je vous ai fait une petite shortlist de mes 5 teintes préférées de la palette ! On commence par Sheer Shame qui offre un fini presque mouillé aux lèvres, j’aime car c’est très estival !

sheer shame urban decay lips vice lipstick

Vient ensuite Amulet, moi qui pensais détester les fini métalliques finalement je le trouve très joli ! Et surtout, facile à porter :

urban decay amulet lipstick vice zoom

1993 (mon année de naissance!) est une teintes hyper 90s, tirant vers le marron qui est vraiment hyper opaque :

1993 vice lipstick urban decay
Ex-girlfriend est la teinte vers laquelle je me tourne le plus facilement :

ex girlfriend lipstick vice urban decay

Et enfin, la teinte Conspiracy, très étonnante et plus difficile à porter mais vraiment unique !

conspiracy urban decay lipstick vice

J’aime beaucoup ces rouges à lèvres car ils restent confortables et ne tiraillent pas les lèvres. Tous n’ont pas la même tenue (cela dépend beaucoup du fini) mais ont su me convaincre au fur et à mesure de mes tests.

vice lipstick urban decay palette open grand

Alors passons aux points négatifs de cette palette qui ne sont pas vraiment nombreux : le pinceau fourni est très fin. Je vous dit ça tandis que j’ai les lèvres fines ! Je passe plus de temps à appliquer mon rouge à lèvres le matin à cause de ce dernier donc j’ai préféré le troquer contre un pinceau plus large et donc plus pratique. Si vous avez des lèvres assez fournies il vous lassera bien plus rapidement que moi car vous aurez l’impression d’y passer des heures!

Ensuite l’application au pinceau est réservé à un public plus patient et un peu plus expert : il faut être minuteuse pour définir le contour des lèvres mais également pour les remplir de façon homogène. D’ailleurs vous remarquerez que sur la photo où je vous montre le rendu de Conspiracy je n’ai pas fait attention, à gauche on peut voir des traces de pinceau. C’est léger mais il faut le garder en tête : c’est moins évident qu’une application à partir d’un raisin de rouge à lèvres !

Enfin, Junkie et Blackmail sont apparement proposées en édition limitée alors il ne faudra pas trop tarder pour craquer si elles vous tentent sous peine de ne plus pouvoir les retrouver!

 

Lien utile : Vice Lipstick Palette « Blackmail » – Urban Decay : 39,5€ / La « Junkie » est soldée à 29€ chez Sephora !

Que pensez-vous des palettes de rouges à lèvres ? Tentées par celle-ci?

maquillage Palettes Produits reçus pour revue Revue swatches Urban Decay

La Palette UD XX Vice LTD Reloaded by Urban Decay !

avril 10, 2016

palette ltd reloaded urban decay review swatch

Il y a quelques mois (octobre 2015 pour être précise), je vous présentais la nouvelle palette Vice 4 d’Urban Decay ! Mais si vous suivez un peu le blog ou l’actualité de la marque vous savez qu’il est rare qu’on attende la prochaine nouveauté trop longtemps! Aujourd’hui je vais donc vous présenter la Palette UD XX Vice LTD Reloaded by Urban Decay ! Rien que ça. En effet, ça doit être le nom le plus long de l’histoire des palettes ! Proposée en édition ultra-limitée, elle n’est malheureusement pas dispo sur l’e-shop de Sephora et je ne l’ai pas vue en boutique donc je pense que ça sera une exclusivité pour l’e-shop officiel.

vice ltd reloaded urban decay

Alors qu’est ce que cette nouvelle palette Vice a de si particulier? Eh bien la marque Urban Decay ayant été créer en 1996, elle a désormais 20 ans. Et pour fêter ça, certaines teintes « vintage » sont de nouveau proposées. Mais attention, cette dernière ne contient pas uniquement des fards qui ont déjà été proposés dans le passé mais également de nouvelles nuances inédites.

ud xx ltd vice reloaded
Si l’on détaille le tout on retrouve donc :

  • 3 nouvelles teintes inédites
  • 5 teintes vintage (par exemple Gash, Acid Rain, UV-B)
  • 5 teintes exclusives issues d’anciennes palettes qui ne peuvent plus s’acheter à l’unité (Vice, Book of Shadows Vol II, etc)
  • 7 best-sellers proposés en format « mono »

Ce qui donne donc 20 fards !

urban decay open vice reloaded1

Premier point positif : une légère amélioration du packaging puisque contrairement à la palette Vice 4, ici c’est un bouton que l’on pousse pour soulever automatiquement le couvercle. Je trouve ça très sympa car le couvercle se soulève de lui même et l’angle est plutôt bien pensé pour se maquiller en regardant le grand miroir que la palette contient. En plus, il est quasiment impossible que la palette s’ouvre si vous la transportez avec vous.
Petite déception de mon côté: la palette Vice 4 avait un packaging hyper original et très réussi mais était également vendue avec sa pochette de protection pour 53€. Ici le prix de la UD XX Vice LTD Reloaded est également de 53€ et pourtant son packaging est beaucoup plus classique (on retrouve seulement le motif UD en relief) et elle n’est pas accompagnée d’une trousse : c’est dommage! En revanche on retrouve toujours le pinceau double embout (estompeur, pinceau plat).

C’est donc parti pour le tour d’horizon de ces fards et les habituels swatches:

 

vice ltd reloaded eyeshadows urban decay

On commence avec Suspend (un brun grège mat), Oil Slick (un noir mat parsemé de micro-paillettes argentées), Roadstripe (un blanc satiné aux reflets bleus), Gash (un rouge brique lumineux), Midnight Cowboy (le trèèès populaire rose champagne irisé qui contient quelques paillettes argentées) :

urban decay vice reloaded fard 2

Vient ensuite le joli 501 (un bleu canard légèrement satiné), Shallow (un taupe-argenté satiné), Laced (un taupe rosé clair mat), Hot Pants (un rose pastel nacré) et Mildew (un vert métallisé irisé) :

vice fard 9 urban decay

Puis : Smog (un bronze cuivré intense), Misdemeanor (un vert/gris mat avec quelques micro-paillettes vertes), Freakshow (un violet vif satiné), Asphyxia (un lilas irisé tirant légèrement sur le bleu), Acid Rain (un vert-jaune pâle lumineux) :

urban decay fard 3 vice reloaded

Enfin, Moonflower (un cuivré orangé métallisé avec micro-paillettes dorées), UV-B (un bleu vif tirant sur le violet), Goldmine (un or vif métallisé), Twice Baked (un brun satiné parsemé de micro-paillettes dorées) et Anonymous (un fard couleur chair, mat) :

urban decay fard 1

Il y a en effet certains fards que je connaissais déjà, je pense notamment à Midnight Cowboy, Oil Slick ou encore Twice Baked.

Dans l’ensemble la sélection de teintes est tout de même réussie et j’aime cet équilibre entre teintes chaudes et plus froides, aux différents finis.

Par contre la marque précise que chaque fard de cette palette intègre la technologie exclusive « Pigment Infusion System », développée pour fixer les pigments à la formule et permettre une application et une tenue parfaites des fards.

Alors certes, ces derniers sont bien pigmentés et se travaillent facilement mais bonjour les chutes… Je m’en rends de plus en plus compte avec ces palettes Urban Decay et il faut donc plutôt se maquiller les yeux avant le teint sous peine de devoir tout recommencer :

urban decay chutes

Comme vous pourrez le voir j’ai tout de même tenu à vous proposer un maquillage pour illustrer cet article et comme j’ai également l’habitude de le faire!

Certains fards m’ont carrément attirée alors je me suis lancée avec Gash et le duo Smog/Goldmine !

urban decay makeup vice reloaded

J’ai tout d’abord balayé Gash dans le creux de ma paupière. Ensuite j’ai simplement appliqué le fard Goldmine sur la première moitié de ma paupière mobile et j’ai complété la seconde partie par le fard Smog.

Pour adoucir le creux j’ai ajouté le joli Shallow et j’adore l’effet qu’il ajoute!

urban decay maquillage vice reloaded

En coin internet, Midnight Cowboy (vraiment superbe ce petit champagne rosé) et en ras-de-cil inférieur un rappel de Smog !

urban decay maquillage vice paletet88

Un trait de liner, du mascara et le tour était joué!

Ces fards me plaisent grâce à leur intensité et cette palette est dans l’ensemble top puisqu’on peut réaliser des looks très différents les uns des autres. En revanche, si vous possédez déjà une large collection de palettes Urban Decay vous allez peut-être avoir envie de passer votre tour car je n’ai pas l’impression que cette palette soit si différentes des autres déjà proposées auparavant. C’est toujours une question de teintes que l’on apprécie plus que d’autres.
Le plus gros point négatif c’est bien sûr cette histoire de chutes qui peut rapidement rendre dingue quand on oublie de tapoter son pinceau (et pour certaines teintes si on veut conserver la pigmentation du fard on est obligés de « subir » les chutes).

Pour ma part le bilan est dans l’ensemble plutôt positif car les teintes me plaisent mais je vous conseille de déterminer si les couleurs proposées pourraient vous convenir et ainsi déterminer si cette palette doit rejoindre votre collection ! En tout cas Kira a aimé observer tous ces petits fards pendant la séance photo, la preuve ci-dessous haha !

urban decay vice reloaded palette

Lien utile : La Palette UD XX Vice LTD Reloaded by Urban Decay : 53€

Que pensez-vous de cette nouvelle palette Vice LTD Reloaded?
Craquera ou craquera pas?

maquillage tutoriel Urban Decay vidéo

Tutoriel maquillage : Nuances de Lilas avec la Vice 4 !

novembre 8, 2015

urban decay blog1

Lorsque je vous avais publié ma revue concernant la nouvelle palette Vice 4 d’Urban Decay, beaucoup d’entre vous semblaient être intéressées par le fait que je vous propose un tutoriel maquillage dans lequel je l’utiliserais ! Puisque le format très court de mon dernier tuto (juste ici) vous avait plu, j’ai décidé de m’exécuter de nouveau et je vous propose donc aujourd’hui un maquillage dans les tons lilas, en musique! Bon visionnage 🙂

♥ Produits utilisés ♥

Sourcils Gel « Blond » – Lancôme
Metallic Creme Eye Colour « Platinium » – Laura Mercier
Palette Vice 4 – Urban Decay / Ma revue
Eyeliner Feutre – Paul & Joe
Mascara Lash Domination – BareMinerals / Ma revue
Whipped Lip&Cheek « Cocoa Bean » – NYX
Whipped Lip&Cheek « Plush » – NYX
Palette Natural Nude – Physician’s Formula
vous pouvez obtenir -10$ sur votre commande avec le code ZAS399 !
Kiss Kiss Roselip Baume « Wonder Violet » – Guerlain

(Crédit Musique)

Pour info, j’avais acheté mes boucles d’oreilles dans une boutique à Berlin il y a longtemps!

xxx
Laura

Produits reçus pour revue Revue swatches Uncategorized Urban Decay vidéo

La palette Vice 4 d’Urban Decay !

octobre 25, 2015

vice ok1

Hello ! Je vous propose de terminer le week-end en beauté puisque je vous ai préparé une revue vidéo de la nouvelle palette Vice 4 d’Urban Decay ! Je vous invite à la visionner ci-dessous puisque je partage avec vous toutes les informations essentielles ainsi que mon avis la concernant et bien-sûr des swatches ! J’espère que ça vous plaira !

Comme promis voici également une série de photos pour celles qui souhaiteraient s’attarder sur les couleurs proposées 🙂

vice open1vice 4 pochette
urban decay vice 4

zoom bones vices

Bones, Grip et Deadbeat :

vice bones srt

vice beat down

Beat Down et Pandemonium :

vice beat down 2

Puis Framed, Fast-Ball, 1985 :
fast ball urban decay

urban decay framed

Underhand, Harlot :

 

underhand ud vice

vice harlot

 

Discreet, Grasshopper, C-note :

discreet vice

swatch vice8

Arctic, Robbery :

arctic bleu

vice arctic

Bitter, Flame, Low :

bitter vice 1

bitter swatch

Crowbar, Delete :
crowbar vice 91urban decay crowbar1

Et voici le maquillage que je porte dans cette vidéo :

urban decay makeup vice

Sur le centre de la paupière mobile j’ai appliqué le fard Low, en coin interne + en ras-de-cil inférieur le joli Harlot et en coin Externe Pandemonium. Une petite touche du fard bones en coin interne pour apporter un peu de luminosité supplémentaire. J’espère que ma revue vous aura plu !

Lien utile : Palette Vice 4 – Urban Decay : 53€, dispo début novembre chez Sephora ou à la boutique Urban Decay : 48 rue des Francs Bourgeois – Paris 3

 

Autres New York

Petite note de service

juillet 17, 2015

note de service 1
Hello ! Aujourd’hui, j’ai prévu cet article un petit peu spécial sur le blog car comme vous le savez peut-être si vous me suivez sur les réseaux sociaux, au moment où vous le lirez, je serai dans l’avion direction New York. Des vacances bien méritées après une année plutôt chargée : je n’en avais pas pris depuis l’été dernier et ayant fêté nos 6 ans ensemble avec mon chéri cette année, nous avons décidé de signer l’arrêt de mort de nos comptes en banque et réaliser l’un de nos rêves, partir explorer l’autre côté de l’Atlantique ! Entre mes cours, mon boulot et le blog, j’ai l’impression d’avoir vécu une année à 100 à l’heure et finalement, ces vacances reflèteront bien mon état d’esprit en 2015 : sleep less, do more ! Je ne pense pas que les 10 prochains jours vont être de tout repos, nous comptons bien nous lever hyper tôt pour aller arpenter les rues new yorkaises et rentrer tard pour profiter des somptueuses vues des rooftops. En somme, nous n’allons pas vraiment dormir mais plutôt en profiter à fond et puis comme disait Bon Jovi : I’ll sleep when I’m dead. Enfin je vous rassure, j’essayerai de ne pas trop m’exténuer quand même mais je pense que je vais être branchée sur une pile électrique pendant ce séjour et que j’en paierai les conséquences ensuite !

Vous avez du le remarquer mais je publie des articles tous les jours ou presque sur le blog alors vacances ou pas, je ne me voyais pas vous abandonner pendant 10 jours. D’autant plus que certaines d’entre-vous devront peut-être attendre encore un petit peu pour profiter de leurs vacances alors il était hors de question que je ne vous propose pas d’articles en mon absence. Pour vous, je me suis levée tôt, j’ai rédigé comme un écrivain avec de l’inspiration à revendre et j’ai planifié des articles. Si je ne l’avais pas fait, j’aurai été une blogueuse pleine de remords! Je ne pourrai donc malheureusement pas vraiment répondre à vos commentaires en mon absence mais je les lirai tous à mon retour et vous me retrouverez dès que je poserai de nouveau les pieds sur le sol français, le 28 juillet ! (il ne faut surtout pas m’en parler, j’ai envie de pleurer rien que d’y penser!)

Je vous embrasse, je penserai fort à vous et n’hésitez pas à me suivre sur Twitter, Instagram ou Facebook : j’y partagerai sûrement des jolis paysages, de super burgers et toutes les découvertes que je vais pouvoir faire pendant mon voyage ! Histoire de vous faire voyager un peu, vous aussi, à mon retour, je publierai des petits vlogs !

A très vite !

xxx 
Laura
(living the american dream)

Produits reçus pour revue Revue swatches Urban Decay vidéo

La palette Vice 3 d’Urban Decay !

novembre 1, 2014

vice3

Hello ! Ce week-end j’ai décidé de vous gâter en vidéos car aujourd’hui je vous présente la palette Vice 3 d’Urban Decay et demain je reviendrai avec mes favoris du mois d’octobre ! 🙂 Efficacité quand tu nous tiens !

En attendant, je vous invite à visionner ma vidéo ci-dessous pour connaître mon avis sur cette nouveauté ! Vous pourrez y retrouver des swatches de tous les fards présents dans la palette :

Et voici également un zoom sur ces 20 fards :
vice3ope
vice3fards

Lien utile : La palette Vice 3 – Urban Decay : 49€
-25% chez Sephora avec le code FRGBJS

Edition Limitée MAC Produits reçus pour revue Revue

Focus exclusif sur la collection Electric Wonder de MAC (+swatches)

juin 1, 2019

Je suis ravie de vous retrouver pour vous proposer un focus sur la dernière collection de MAC Cosmetics: Electric Wonder qui vient tout juste d’être mise en ligne sur le site officiel de la marque par ici. En ce moment MAC propose de nombreuses collections très tentantes (je teste la collection Aladdin et je vous en reparle très vite promis!) mais je peux définitivement décerner à celle-ci l’Award de collection la plus Instagrammable de l’année!

Au programme : des packagings qui donneront envie à toutes les collectionneuses d’ajouter au moins un produit à leur collection! Un effet marbré aux sous-tons roses et aux nervures dorées (métalliques!), de jolies couleurs à incorporer facilement dans sa routine quotidienne… Ca ne pouvait que me plaire!

Préparez-vous donc à découvrir quelques produits issus de cette collection dans un trèèès grand article que je voulais être le plus précis possible!

La collection Electric Wonder est une collection assez large dans laquelle on peut retrouver : 5 rouges à lèvres, 2 palettes de fards à paupières, 2 pinceaux, 2 poudres « highlighter », 2 poudres bronzantes 1 palette pour le teint ainsi que 5 glosses.

Je vais tout d’abord commencer par l’un des plus beaux produits de cette collection, la palette de fards à paupières « Natural Vice » :

J’apprécie vraiment le soin qui a été apporté à ces packaging où ces nervures dorées apportent beaucoup de charme à un design déjà très réussi!

Cette palette de fards à paupières est très complète: on y retrouve 12 fards qui se complimentent tous et qui permettent à la fois de créer des make up quotidiens très doux et lumineux ou au contraire plus smokys.

Comme vous pourrez le constater sous le nom des fards, MAC a opté pour un mélange de finis à la fois mattes, givrés, satinés ou encore « veluxe pearl ».

On y retrouve donc de déclinaisons de teintes neutres mattes à gauches qui permettent de définir le regard et créer de jolis dégradés tandis qu’à droite on retrouve des fards beaucoup plus lumineux ou même parsemés de micro paillettes/nacres qui les rendent assez uniques.

Passons aux swatches voici de gauche à droite : Fab Accent, Pleasing to the Eye, Sun Tweaked, Diamond Butterfly :

Puis viennent : Valley of the Goddess, Cork, Struck Gold, Desert Rose-mance:

Ce dernier fard est très intéressant car il s’agit d’un doré aux reflets pêche/corail/rosé :

Et ne parlons pas du superbe Struck Gold !

Je termine par: Magmatique, Natural Vice, Go Wilder (superbe !) et enfin Rebel Pebble (parsemé de micro micro paillettes dorées que l’on remarque à peine) :

Tous ces fards sont à la hauteur des fards MAC habituels: pigmentés, ils se travaillent facilement et ne font pas de chutes! Il y a quelques années, lorsque j’ai commencé ma collection MAC, j’aurais sincèrement rêvé d’une telle palette à un prix aussi accessible: 45€ les 12 fards c’est vraiment très correct. Les palettes à composer chez MAC peuvent en effet être très onéreuses et ces options déjà pré-conçues permettent de profiter de la qualité des fards de la marque à un prix vraiment plus raisonnable.
Pour réaliser le makeup ci-dessous j’ai tout d’abord balayé le fard Valley of the Goddess dans le creux puis j’ai utilisé le fard Magmatique pour apporter de la dimension. En coin externe j’ai opté pour Natural Vice, et j’ai ensuite appliqué Desert Rose-mance sur la paupière immobile, j’y ai ajouté une touche de Struck Gold. En coin interne une touche obligatoire du superbe Diamond Butterfly.

En ras-de-cil inférieur je n’ai déposé que Go Wilder (qui fait partie de mes teintes préférées dans cette harmonie) !

Je dois dire que je suis enchantée ! Cette palette n’est pas seulement superbe, elle est aussi très réussie et mérite définitivement le détour, je suis prête à parier qu’elle risque d’être sold-out en un rien de temps!

Lien utile : Palette Electric Wonder – MAC (teinte Natural Vice) : 45€

Dans cette collection, MAC a vraiment tout donné car on y retrouve également des « poudres highlighter » qui sont plutôt des « poudres radiance » selon moi mais le thème de la collection se retrouve même sur la poudre en elle-même!

Lorsqu’on l’ouvre on y découvre en effet un motif marbré associant une teinte dorée, marronnée plutôt douce et quelques touches de rose pour la teinte Serenity Seeker :

J’ai eu du mal à y plonger mon pinceau tant je la trouve jolie à observer!

Cette teinte sera idéale en tant que bronzer effet bonne mine pour les peaux claires comme la mienne ou bien en tant que poudre radiance pour les peaux plus foncées:

J’avais peur qu’il soit trop lumineux et j’ai pu le porter à plusieurs reprises, on m’a dit que j’avais bonne mine et hop, le tour était joué : j’étais convaincue! J’ai tendance à opter pour ma poudre de contouring habituelle, j’ajoute ensuite à l’aide d’un pinceau duo-fibre une touche de cette jolie poudre et mon teint est déjà transformé!

Lien utile: Poudre highlighter « Serenity Seeker » – MAC : 34€

Je termine enfin par un rouge à lèvres issu de cette collection ! Encore une fois, le packaging est si joli que j’aurais bien envie de craquer pour les 5 teintes proposées rien que pour ce dernier. Bon, malheureusement la teinte que je vous présente ici aujourd’hui est loin d’être idéale pour moi et son rendu sur les lèvres ne m’a pas convaincue mais c’est très personnel. Vous allez assez vite pouvoir observer que la teinte Let’s Mesa Round que j’ai eu l’occasion de tester est trop rose et trop pâle pour ma carnation. Même si elle n’en avait pas l’air dans son tube!

Comme je vous l’expliquais, malgré le fait que sa texture soit hyper agréable, son rendu assez « sheer » et confortable (mais sa couvrance modulable), sur mes lèvres il ressort vraiment trop rose pâle.

Il n’empêche que d’autres teintes pourraient tout à fait vous convenir, je louche notamment sur Natural Born Leader ou Life in Sepia qui m’ont l’air particulièrement réussies !

Lien utile: Rouge à lèvres Electric Wonder – MAC : 19€50

J’espère vraiment que ce long article vous aura plu et que ces swatches pourront vous être utiles ainsi que ce tour d’horizon de cette nouvelle collection!

Maintenant dites-moi tout!
Pensez-vous craquer pour un produit de cette jolie collection?
Si oui lequel? 🙂

Palettes Produits reçus pour revue Revue swatches Urban Decay

La palette Born to Run d’Urban Decay me fait-elle voyager ?

août 18, 2018

Je suis de retour ! Si vous me suivez sur les réseaux sociaux et notamment Instagram vous savez peut-être que je viens de passer un moment en Ecosse avec mon amoureux et… Nous avons adoré! Ces vacances m’ont permis de faire une véritable pause et de m’éloigner un peu de mon quotidien très chargé. J’ai profité de chaque instant et je pense que je reviendrai sur mon voyage dans une vidéo car j’ai reçu beaucoup de questions de votre part donc affaire à suivre! Le retour est assez difficile et c’est vraiment paradoxal car vous parler de mes différents tests en matière de cosmétiques m’a vraiment manqué et en parallèle nos découvertes quotidiennes du paysage Ecossais me manquent également. Mais il faut bien revenir à la réalité (pour pouvoir mieux profiter du prochain voyage n’est-ce pas?!) et je me suis dit qu’il fallait absolument que je vous parle de la palette Born to Run d’Urban Decay. Tout d’abord car je l’ai reçue avant de partir en vacances et que je mourrais d’envie de vous en parler puisqu’il s’agit d’une jolie nouveauté et qu’en plus, cette dernière célèbre justement le voyage et l’évasion ! De quoi rendre ce retour plus doux ! 🙂

La marque propose ici une palette contenant 21 fards à paupières qui se cachent dans un compact assez large, résistant et qui présente une fermeture aimantée pour que ces derniers soient bien protégés. J’aime beaucoup son packaging très différent des autres proposés jusqu’à présent, on y retrouve des photos de différentes destinations : c’est coloré, ça donne envie de concentrer sur tous ces jolis paysages / détails et surtout, c’est original !

21 fards c’est définitivement synonyme d’une palette assez complète que l’on peut emporter partout avec soi afin de pouvoir réaliser de nombreux looks. J’apprécie donc le fait qu’elle ne soit pas trop large ni trop épaisse, elle peut se glisser facilement dans une valise ou un sac de voyage !


Une palette Urban Decay Classique telle que la Naked ne contient que 12 fards d’1.3g chacun (et est proposée au prix de 51€) tandis que celle-ci en contient donc 21 (0,8g chacun) et est proposée au prix de 49€ par ici. Le concept est donc assez similaire à la collection de « Vice Palettes » (retrouvez mes précédentes revues par ici) si ce n’est qu’ici, on ne retrouve pas uniquement des fards colorés mais plutôt une meilleure association de fards neutres et de jolies couleurs.

La description d’Urban Decay concernant la Born To Run? 

« Tous les looks, toutes les occasions, toutes les destinations. »

Un regard mat, satiné ou métallique aux tonalités nudes, bronzes, cuivrées, smoky, émeraudes ou prunes, tous les styles sont possibles avec la palette Born to Run. Tu as carte blanche pour créer ton propre look grâce aux 21 teintes ultra pigmentées et essentielles à tous tes make-up : des teintes nudes pour tes réunions à Paris avec ton big boss, aux nuances ambrées pour tes escapades à Saint Tropez, en passant par les tonalités smoky pour ton date en amoureux sur ta plage préférée de Formentera. Empare-toi de cette palette et embarque pour un voyage dont seul Urban Decay a le secret.

Cette description me donne un peu de l’urticaire mais permet au moins de comprendre le concept : cette palette Born to Run vous permettra de réaliser de nombreux maquillages et donc de répondre à toutes vos envies colorées!

Le nombre de fards ayant été presque été multiplié par deux, on aurait pu croire que son prix allait flamber mais ce n’est pas le cas puisque cette dernière est même moins chère qu’une palette Naked classique. Alors est-ce que la qualité est à la hauteur? Et bien je peux vous le dire haut et fort: OUI ! La formule de ces fards est dans l’ensemble douce et veloutée mais surtout les pigments se travaillent et s’estompent facilement. Certains sont un peu plus secs, d’autres un petit peu plus poudreux mais rien de dramatique à noter. Tous se travaillent définitivement très bien !

Les dernières palettes Urban Decay m’avaient un peu déçue, notamment la Backtalk et je dois dire que cette nouveauté est un véritable succès. Je suis ravie d’avoir pu retrouver des fards aussi pigmentés et aussi agréables !

Alors passons au détail des couleurs proposées !

Je commence avec BREAKAWAY (un Ivoire légèrement scintillant), STRANDED (un rose gold pâle), BLAZE (un pêche lumineux jouant sur la transparence), WEEKENDER (un beige chaud mat) et STILL SHOT (un pêche pastel assez vif, mat) :


Viennent ensuite RIFF (un marron moyen mat, assez chaud), GOOD AS GONE (un brun mat profond), HELL RIDE (un prune mat), BAJA (un orange mat très intense), ACCELERATE (un brique cuivré métallique) :


Puis GUILT TRIP (un violet satiné), IGNITE (un cuivré orangé métallique), SMOG (un bronze cuivré lumineux), WANDERLUST (un vert forêt lumineux) et WILDHEART (un rose fuchsia assez lumineux) :

Et enfin : PUNK (un brun foncé mat, légèrement rouge), DOUBLE LIFE (un rouille métallique), JET (un noir tirant légèrement vers le bleu marine), DRIFT (un anthracite satiné aux reflets légèrement violets), RADIO (un bleu intense) et enfin BIG SKY (un bleu vert scintillant givré) :

Vous remarquerez peut-être que certains de fards étaient déjà présents dans de précédentes palettes de la marque, tels que Smog, Punk ou Jet !

Je dois dire qu’en effet, on peut réaliser de nombreux looks avec tous ces fards! Aujourd’hui je vous présente un maquillage coloré que l’on peut tout à fait porter au quotidien !

J’ai commencé par balayer la teinte Riff dans le creux puis j’ai utilisé le joli Still Shot. Avec un pinceau plus dense j’ai utilisé Good as Gone en coin externe et je l’ai remonté dans le creux. Au doigt, j’ai pressé le fard Wanderlust sur la paupière mobile, j’ai ensuite utilisé le joli Stranded en coin interne tout en ajoutant une touche du Breakaway pour une touche lumière. En ras-de-cil inférieur, j’ai opté pour la teinte Riff puis le fard Smog ! En coin intense, un rappel lumineux avec Stranded ! Et voici le résultat !

Vous l’aurez compris, cette palette est une très belle découverte et je sais qu’elle va continuer à m’accompagner cet automne, même si je n’ai pas de long voyage de prévu !

Lien utile : Palette Born to Run – Urban Decay : 49€

Que pensez-vous de cette palette Born To Run?
Ces fards vous tentent ?

maquillage Palettes Produits reçus pour revue Revue swatches Urban Decay

La palette Backtalk d’Urban Decay sur le banc d’essai

mai 27, 2018

Ma dernière revue Urban Decay remonte au début d’année puisque je vous avais présenté en détails la palette Heavy Metals. Il y a des produits que j’adore chez cette marque et d’autres qui ne m’attirent pas et pour tout vous dire, ça a été le cas de la collection « Naked Heat ». Bien sûr, on ne peut pas toujours tout aimer mais cette collection aux sous-tons ultra chauds, n’était vraiment pas faite pour moi. Je vous en ai déjà parlé d’ailleurs ! Ce sont typiquement le genre de teintes vers lesquelles je pourrais me tourner une fois pour constater qu’elles me donnent un air carrément malade… Chacun ses goûts mais trop de teintes orangées tuent les teintes orangées! Lorsque la palette Backtalk d’Urban Decay a été annoncée, j’étais ravie: ENFIN des sous-tons assez froids et une palette qui n’allait pas se retrouver au fond de mes tiroirs ! Aujourd’hui, je viens partager mon avis et des swatches la concernant puisque j’ai eu l’occasion de la tester ces dernières semaines! J’espère que cette revue vous permettra de vous décider quant au fait de craquer… ou non !

Commençons par le premier point qui m’a vraiment choquée: cette palette s’inspire d’une des teintes bestsellers dans la gamme des Vice Lipsticks chez Urban Decay (Backtalk) : un mauve rosé. Elle porte même le même nom que ce dernier. Lorsqu’on l’ouvre pour découvrir les fards qu’elle contient, on a l’impression que l’on va pouvoir réaliser des maquillages à contre courant de tous ces sous-tons chauds que l’on voit actuellement et que la star du show va être le mauve, le prune sous toutes ses formes à la limite. Et bien autant vous dire que si vous vous attendiez à de telles teintes… vous allez être déçues. Lorsqu’on commence à travailler ces fards, on se rend très vite compte que réaliser un maquillage aux sous-tons froids, ça va être Koh Lanta. Tous possèdent un rendu beaucoup plus chaud une fois appliqués. Je ne m’attendais pas du tout à ça… Et autant vous dire que ma première impression n’a pas été bonne parce que je me suis un peu sentie bernée.

A partir de ce moment là, lorsqu’il s’agissait de vous rédiger cette revue, je me suis demandée si ma palette n’avait pas un problème. Alors je me suis dirigée vers le site de Sephora US pour lire les revues des consommateurs. Ah bah autant vous dire que ce n’est pas triste: les avis sont HYPER mitigés. Certaines adorent cette palette mais beaucoup l’ont retournée car ce n’était pas du tout ce qu’elles attendaient (chez Sephora US lorsque l’on est déçue d’un produit on peut le retourner après l’avoir testé et c’est vraiment une option que je trouve TOP), beaucoup se plaignent du manque de pigments, des sous-tons chauds et très orangés, bref, une intense déception ressort de nombreuses revues. Ouf, je n’étais donc pas la seule à avoir ce sentiment.

Pour commencer cette revue, je dois dire que dans l’ensemble, la qualité des fards de cette palette Backtalk est bien bien bieeeeen en deçà de la qualité des fards Urban Decay en général. Je ne sais pas ce qu’il s’est passé mais la formulation n’est pas bonne. Les fards sont secs, les mattes sont assez réussis mais les teintes qui se veulent satinés ne laissent même pas transparaître une petite luminosité. Qu’on se le dise: ils sont ternes. La partie Blushes de la palette est plus réussie mais la rangée de 8 fards à paupières me laisse vraiment sur ma faim.

Je vous montre ça, je commence par les fards à paupières :

On commence par 3 Sheets (un nude rosé matte très pâle), Bare (un rose-pêche clair qui se veut satiné, qui ne l’est absolument pas), Curve (un rose que la marque indique comme étant métallique, on repassera) et Backtalk (un « mauve matte » qui s’avère en fait être un pêche foncé). Désolée mais cette teinte Backtalk n’a STRICTEMENT rien à voir avec le rouge à lèvres star de la marque. Dans le pan on peut apercevoir une ressemblance mais une fois qu’on le travaille… Mystère total.

Puis vient Shade (un fuschia framboise qui se veut satiné), Attitude (un rouge cuivré métallique), WTF (un marron matte aux sous-tons rouges) et enfin 180 (un marron foncé aux sous-tons chauds, qui se veut métallique mais … qui ne l’est pas non plus) :

Bare et Curve sont vraiment similaires, lorsqu’on les applique il est presque impossible de faire le distinguo entre les deux : aucun n’est réellement satiné ou métallique.

Shade est un très joli fard, son swatch est prometteur mais lorsqu’on l’applique sur la paupière… Il disparaît. Allez savoir pourquoi.

La vrai star de cette palette c’est définitivement Attitude (mais c’est un fards assez chaud) et il faut l’appliquer au doigt pour obtenir un rendu à la hauteur de ses espérances.

Je trouve ça assez ironique qu’un de ces fards s’appelle WTF car ça illustre assez bien le ressenti de beaucoup face à cette palette. Et ironiquement, c’est le fard le plus pigmenté mais aussi le plus chaud. Pour une palette qui se voulait mauve… C’est quand même le comble.

Le packaging de cette palette est original et je trouve ça chouette que la marque ait essayé de se renouveler en changeant complètement le format : on retrouve ici une palette en deux volets, un avec les fards à paupières, l’autre avec les fards pour les joues et entre les deux rangées s’est glissé un miroir détachable dont on peut se servir pour se maquiller plus facilement. Bon, la palette ne se referme pas toujours correctement mais on va dire que c’est un détail. Il faut vraiment replacer le miroir pile à sa place et le faire glisser un peu pour réussir à la refermer convenablement. Mais je salue l’effort d’imagination et je trouve que le packaging est plutôt joli. On évitera juste de voyager avec car cette palette s’ouvre vraiment facilement : elle ne se « clipse » pas lorsqu’on essaye de la fermer.

Passons aux swatches de la partie pour maquiller les joues:

De gauche à droite voici Cheap Shot (un rose mauve moyen matte), Double Take (Un pêche tirant vers le brique), Low Key (un nude légèrement pêche, satiné dont je ne comprends pas trop l’utilité car même en tant que blush topper il ne ressort pas tant que ça) et Party Foul (un nude rosé scintillant qui est l’highlighter de la palette) :

Cette sélection est tout de même bien plus réussie même si je dois vous avouer que Low Key n’a pas vraiment d’utilité et que Party fool possède des sous-tons assez roses, je préfère les highlighters plus neutres. En tout cas, lorsqu’on les travaille sur le visage, ils ne forment pas de patchs.

Voici le maquillage que j’ai réalisé avec la rangée de fards :

J’ai tout d’abord utilisé Backtalk dans le creux de la paupière, j’ai ensuite opté pour WTF afin d’apporter plus de dimension. En coin externe j’ai ajouté une touche de 180 qui peinait à ressortir et sur la paupière mobile j’ai déposé Attitude au doigt. En coin interne j’ai tout d’abord opté pour Curve mais rien ne ressortait alors j’ai finalement opté pour Party Fool (l’highlighter). En ras-de-cils inférieur, une touche de WTF et au centre une touche du Shade dont il faut deviner la présence.

Alors qu’on soit bien d’accord: je ne pense pas que le rendu de ce maquillage est laid. Loin de là, il est même plutôt joli et j’ai aimé le porter. Mais il n’a strictement rien à avoir avec le rendu que je souhaitais obtenir.

Je pense que dans l’ensemble, ces fards manquent de versatilité : il y a tellement de teintes décevantes qu’il est très difficile de réaliser des looks vraiment différents les uns des autres.
Si vous souhaitiez vous tourner vers cette palette à cause de ses teintes mauves, réfléchissez-y plutôt deux fois qu’une : vous n’y trouverez qu’une harmonie de teintes chaudes.

Je ne peux pas dire que cette palette soit catastrophique (même si j’ai pu lire que pour beaucoup c’est l’une des pires palettes proposées par Urban Decay) mais honnêtement elle n’est même pas bonne. En fait, elle n’est même pas correcte, elle est tout juste passable. C’est dommage, je pensais qu’elle ferait partie de mes coups de coeur parmi les nouveautés de la marque et je pense que vous l’aurez compris mais ce n’est pas le cas… du tout.
Désolée Urban Decay, je t’apprécie toujours beaucoup mais là… Je passe mon tour!

Pour info cette palette arrive d’ici quelques jours, au mois de juin, chez Sephora !

Lien utile : Palette Backtalk – Urban Decay : 52€ d’ici quelques jours par ici.

Alors, dites-moi, est-ce que cette palette vous tentait ?
Et comptez-vous craquer ?

Article Sponsorisé Bon plan Erborian

Méga bon plan pour la fête des mères avec Erborian !

mai 4, 2018

Depuis que j’ai découvert la marque Erborian il y a au moins 3 ou 4 ans, j’ai eu l’occasion de vous en parler à de nombreuses reprises sur le blog ou même en vidéos. La BB Crème en teinte « Clair » de la marque se place désormais parmi mes favoris pour un teint unifié en quelques minutes seulement. Je pense que je vous en parle des dizaines de fois par an donc je vous rassure, je ne suis pas là pour m’étendre de nouveau sur la question. Aujourd’hui je reviens vous parler d’un méga bon plan pour la fête des mères… Un partenariat entre Erborian et Bloom’s, le service de livraison de fleurs !

Je pense que nous sommes toutes pareilles: nous aimons gâter nos mamans. J’aime tout particulièrement lui offrir des fleurs car je sais qu’elle adore ça et je ne doute pas un seul instant que beaucoup d’entre-vous opteront pour un joli bouquet le 27 mai (et oui, la fête des mères approche à grands pas !). Mais si je vous disais que cette année, grâce à une offre très spéciale vous allez pouvoir lui offrir des produits Erborian ainsi qu’un beau bouquet de fleurs ? Je pense que vous allez toutes me répondre « Comment ?! ».

C’est ce que je vais vous expliquer aujourd’hui !


A partir du 2 Mai, en édition très limitée, un bouquet Bloom’s sera offert dès 39€ d’achat sur le site erborian.fr par ici avec le code BLOOMS18. Mais sachant que la marque sait à quel point j’apprécie ses produits, l’équipe m’a également proposé une offre spéciale pour vous. Cette dernière est cumulable avec l’offre du bouquet Bloom’s (!) : vous allez pouvoir profiter en plus de -20% sur tous les produits Erborian (hors coffrets) afin de trouver les produits parfaits à offrir à votre maman et pour ainsi composer un coffret sur mesure parfait ! Pour bénéficier de cette offre supplémentaire il vous suffira de vous rendre sur le site par ici et ajouter ce seconde code promo : LODOES18 (qui restera valable jusqu’au 1er juin 2018).
Pour info, si vous êtes sur Paris ou que vous visitez la capitale prochainement, ces deux codes promo sont également valables dans la boutique Erborian Paris Opéra (45 Avenue de l’Opéra, 75002 Paris).

Petite précision importante: grâce au code promo BLOOMS18 vous recevrez avec votre commande une carte cadeau d’une valeur de 30€ valable sur le site de Bloom’s. Cette dernière devra être activée avant le 18 mai pour vous assurer une réception du bouquet à temps pour la fête des mères mais elle sera valable jusqu’au 31 juillet si vous souhaitez vous en servir pour une autre occasion ! Pour commander le bouquet de votre choix il suffira de vous rendre sur le site www.blooms.fr ; rubrique « Activer une carte cadeau » puis d’entrer le code personnel inscrit sur votre carte. TADAM ! Vous recevrez ainsi un joli bouquet de fleurs fraîches !

Je ne souhaitais pas vous laisser sans vous donner quelques petites recommandations! Vous le savez déjà, je vous recommande vivement la CC Crème, vous pouvez même opter pour le format 15ml si vous souhaitez la tester ou la faire tester à votre maman. Ce format ne coûte que 16,40€ (sans les -20% ;)) sur le site d’Erborian donc il peut être chouette à ajouter à votre coffret !

Mais un produit que j’apprécie depuis longtemps et que je n’avais pas encore eu l’occasion de vous parler (je l’avais testé en fin d’année 2016 il me semble) c’est le Duo de Camellia !

Un produit 2-en-1 qui fait office de crème ou de masque éclat. Il permet d’apporter de l’éclat à la peau tout en la lissant et en laissant derrière lui un joli fini de peau « rebondie ». C’est également un masque qui va permettre d’affiner le grain de peau et lutter contre l’apparition des signes de l’âge.

Je m’en sers plutôt en tant que masque car sa texture épaisse est un peu trop riche pour utilisation en tant que crème pour ma peau mais il est bon de savoir que les peaux très sèches pourront détourner son utilisation.

Et puis ce masque nécessitant 10 minutes de temps de pose, cela me laisse le temps de jouer à maman chat et de faire des câlins à Kira (ou Madden, pas de jaloux), le temps que le masque opère ! Bah… On a dit que c’était la fête des mères non?! #crazycatlady

Je me suis dit qu’une petite photo de Kira qui se demande pourquoi j’ai ENCORE sorti l’appareil photo vous plairait toujours 😂

Une autre recommandation que j’ai pu utiliser ces dernières semaines dans un format tube 15ml et que je vais continuer d’utiliser dans ce format pot de 50ml : le Yuza Sorbet, une émulsion hyper hydratante, apaisante mais pourtant légère qui protège la peau des agressions extérieures.


Sa texture est vraiment dingue car très fraîche et elle renferme des microcapsules aux propriétés antioxydantes qui se sentent sous les doigts et qui se cassent à l’application. J’adore! On peut se maquiller directement après application tant elle est fraîche et ne laisse pas de film gras. Comme toujours chez Erborian on y retrouve de nombreux actifs tels qu’un extrait de fruit de Yuzu (Citrus junos) antioxydant, hydratant ainsi qu’un complexe aux 7 herbes apaisantes (herbe de Tigre aussi appelée Centella asiatica, de racine de Renouée du Japon (Polygonum cuspidatum), de racine de Scutellaire du Baïkal (Scutellaria baicalensis), de feuille de thé vert (Camellia sinensis), de racine de réglisse (Glycyrrhiza glabra), de fleur de Camomille sauvage (Chamomilla recutita) ainsi que de de feuille de Romarin (Rosmarinus officinalis)). Et de nombrueses huiles végétales bienfaisantes (maïs, sésame, amande douce, soja). C’est l’une des crèmes hydratantes qui m’a le plus plu ces derniers temps.

Bref, sur ce, je vous laisse et je vous invite vivement à foncer si vous souhaitez profiter de ces deux offres pour la fête des mères ou pour vous faire plaisir!


Lien utile :
Rendez-vous sur le site Erborian par ici pour profiter de ces deux codes promo : BLOOMS18 et LODOES18

xxx
Laura

Article en partenariat avec Erborian

maquillage Marc Jacobs Produits reçus pour revue Revue rouge à lèvres swatches

Le Marc Liquid Lip Crayon de Marc Jacobs: mon avis!

avril 7, 2018

Pour la première fois depuis… toujours, je me prépare à vous rédiger un article sans conclusion. Lorsque je teste des produits, vous vous doutez bien que mon avis se façonne assez rapidement : je note les points qui me plaisent, ceux qui me déplaisent et j’en tire toutes les conclusions me permettant de vous les recommander ou non. Aujourd’hui, je vais partager avec vous les différentes caractéristiques du Le Marc Liquid Lip Crayon de Marc Jacobs mais à une seule différence près : je vais être absolument incapable de vous dire si je vous recommande ou non ce produit. A vrai dire, voilà maintenant un moment que je teste ces rouges à lèvres et je n’en sais rien. Cela ne m’arrive jamais mais là, je dois bien vous avouer que je suis tombée sur des points qui m’ont plu, d’autres beaucoup moins et je n’arrive pas à trancher. Je pense qu’il s’agit d’un produit qui pourrait ou non vous plaire selon ce que vous recherchez alors je vais tenter de vous expliquer tout cela.

Commençons par ce qu’en dit la marque, Le Marc Liquid Lip Crayon, qu’est ce que c’est ?

Nouvelle sensation sur vos lèvres : la tenue d’un rouge intense, le confort d’un crayon à lèvres crème ! Sa formule innovante donnera le résultat, le confort, la sensation et la tenue d’un rouge à lèvres liquide, tout en conservant la facilité d’application d’un crayon. 
Ce crayon crème fondra sur vos lèvres en apportant un fini mat et une pointe d’effet métallique, pour un maquillage ultra tendance !

Le Marc Liquid Lip Crayon se décline en 10 teintes : du rose, du rouge, des teintes foncées mais assez peu de teintes facilement portables (= du nude).

Le packaging est plutôt bien pensé : un crayon à la mine rétractable et un petit capuchon que vous pouvez bien enfoncer. Lorsque vous entendez un « clap » cela signifie qu’il est bien fermé et ne risque pas de s’ouvrir dans votre sac contrairement à d’autres produits de ce type.

Vous savez que je fais partie de celles qui adorent ces crayons pour les lèvres, je pense notamment aux Velvet Matte Lip Pencil de NARS dont je vous ai beaucoup parlé ces dernières années. J’aime leur texture très fine et « veloutée » sur les lèvres. Alors autant vous dire que lorsque j’ai commencé à tester cette nouveauté Marc Jacobs, j’ai été complètement déboussolée… Rien à voir avec ce que j’ai l’habitude de porter en matière de gros crayons pour les lèvres.

La mine rétractable est très crémeuse. Trop crémeuse à mon goût. Pour les teintes pas trop capricieuses on peut s’en sortir côté application mais pour les teintes les plus foncées c’est un vrai défi. Impossible de tracer les contours correctement et pour la teinte noire « Blacquer », la mine s’est même cassée durant l’application tellement elle est molle. J’aurais préférée qu’elle ait plus de tenue car le rendu peut vite être catastrophique. Je n’approuve pas du tout la mention « facilité d’application » évoquée par la marque.


Partons du principe que vous avez réussi à manier la chose et que vous avez correctement dessiné vos lèvres. Voici ce que je peux vous dire concernant ce produit:

La texture crémeuse se ressent, elle est plus ou moins épaisse selon les teintes. On a l’impression de porter un rouge à lèvres liquide mais qui est plus confortable que les « sans transfert » qui peuvent tirailler ou marquer les peaux mortes. Si vous avez des lèvres déshydratées ou très marquées, certaines teintes auront tendance à amplifier leur texture (je pense par exemple à Merlot Blow ou Flaming-Oh !) mais dans l’ensemble la richesse de cette texture crème permet de les lisser un peu. Petit à petit la texture s’affine mais ce rouge à lèvres n’est pas sans transfert. Et à vrai dire, c’est là que réside mon principal problème: j’ai l’impression que ce rouge a du mal à se « poser », à se « fixer », que la texture reste à la surface des lèvres et même après plusieurs heures, il ne faut pas avoir le malheur de se frotter les lèvres. Je ne peux pas leur retirer le fait que le confort est vraiment au rendez-vous et la sensation vraiment incomparable car presque « crémeuse » et enveloppante.

Le rendu de certaines teintes me plaisent mais pas toutes, je trouve que les plus foncées ne sont vraiment pas jolies sur les lèvres. Et attention: lorsque la marque parle de fini mat, je ne le vois pas du tout. Pour moi c’est une base crémeuse qui reste ainsi. Et de plus, l’effet métallisé peut être assez déstabilisant et rend certaines teintes assez difficiles à porter car il est parfois assez présent.

Allez, c’est parti pour le tour d’horizon des teintes:

De haut en bas voici : Night Mauves, Pink Straight, Send Nudes, Burn Notice, How Rouge! :

Et sur les lèvres pour que vous puissiez mieux voir leur rendu !

Night Mauves (qui n’a rien d’un mauve et qui possède des reflets argentés/rosés):


Pink Straight (bien plus pep’s que la couleur indiquée sur le packaging avec des reflets rosés):


Send Nudes (une couleur complètement mutée, assez épaisse sur les lèvres et au fini frosty) :


Burn Notice (de légers reflets dorés apparaissent à la lumière) :


How Rouge! (Peut être le plus fin de tous avec Night Mauves) :

Puis Flaming-oh!, Fram-bois!, Plum n get It, Merlot Blow, Blacquer :


Flaming-oh! (possède des reflets bleutés) :

Fram-bois! (fini légèrement rosé perlé) :


Plum n get It (avec des reflets perlés fuchsia) :


Merlot Blow (le moins métallique de tous mais bonjour l’application…) :


Blacquer (et la catastrophe, surtout après avoir démaquillé mes lèvres 9 fois… niveau application j’ai abandonné, bien trop épais, le rendu était trop laid !)

Après avoir était aussi désemparée face à ce produit, je me suis rendue sur le site de Sephora pour lire les avis des consommatrices et pour la plupart elles sont conquises. Je sais que le maquillage c’est très personnel et que certaines personnes adoreront des produits que moi je n’aime pas ou vice versa mais je me suis vraiment demandé si il n’y avait pas un problème avec mes lèvres parce que certes, ce n’est pas un mauvais produit et la texture est originale cependant, je n’ai pas un avis aussi dithyrambique les concernant.

Je préfère mille fois les rouges à lèvres « classiques » (en raisin) de Marc Jacobs. Je serais peut être amenée à reporter Night Mauves car j’aime son rendu sur les lèvres mais pour les autres teintes… j’avoue qu’elles n’ont pas réussi à me séduire. Je ne sais pas trop, je reste sur ma faim !

Lien utile : Le Marc Liquid Lip Crayon – Marc Jacobs (10 teintes disponibles) : 25€

Alors dites-moi, les avez-vous testés et qu’en avez-vous pensé ?

maquillage Palettes Produits reçus pour revue Revue swatches

La nouvelle palette Heavy Metals d’Urban Decay: mon avis!

janvier 7, 2018


Je dois vous avouer quelque chose que vous avez peut être même déjà remarqué si vous me suivez depuis un moment mais… 2017 n’aura pas été l’année où Urban Decay m’aura transcendée en matière de palettes de fards à paupières, loin de là. LE gros lancement de la marque (coucou la Naked Heat) ne m’a même pas donné envie de me pencher sur son cas car malgré l’engouement général pour les teintes aux sous-tons ultra chauds, je n’en suis pas fan. Enfin, il ne me viendrait pas à l’idée d’utiliser QUE ça. J’aime les incorporer à mes maquillages mais dès qu’on plonge uniquement dans une palette de teintes orangées, rouges et cuivrées je sais que ce n’est pas fait pour moi et que je vais avoir l’air plus fatiguée que jamais. Alors j’attendais impatiemment qu’il se passe quelque chose chez UD parce qu’en 2017, mis à part les fards liquides Moondust, je ne peux pas dire que j’ai fait de découvertes renversantes. Et puis là, comme une petite tape sur l’épaule inespérée, voilà que la palette Heavy Metals fait son apparition avant l’arrivée de 2018. Ces derniers jours, je me suis donc penchée sur son cas et je reviens donc partager avec vous mes impressions !

La palette Heavy Metals porte bien son nom puisqu’il s’agit d’une palette ne comportant que des fards à paupières métallisés. Non pas pailletés comme la palette Moondust mais bien au fini métallique ou « foil ». Hum… Ma curiosité est donc piquée. Parce que le fini métallique sur les yeux, j’aime quand même beaucoup ! Sur Instagram la créatrice de la marque, Wende Zomnir, avait même annoncé que les fards allaient être « the creamiest, most amazing, shiny metallics UD ever created. » (les fards métalliques les plus crémeux, incroyables et scintillants qu’Urban Decay ait jamais créés). Okay, vendu, je veux tester ça!

Sachant qu’il s’agit de « la plus rock des palettes Urban Decay », la marque a également travaillé sur un packaging assez original. Je n’en avais jamais vu d’identiques auparavant d’ailleurs. Comme vous pourrez le constater ici, il n’y a aucun capot protecteur à soulever: la palette a été glissée dans un écrin en plastique violet (effet miroir) et se présente donc sous forme de tablette. Pour la faire sortir, il faut donc la pousser un peu.

Je trouve que cette palette s’inspire un peu des palette de peinture sur lesquelles ont dispose les couleurs avec lesquelles on souhaite peindre. On retrouve à gauche une sélection de 10 teintes plutôt colorées et à droite 10 autres teintes plus neutres. Nous sommes donc sur un total de 20 teintes qui sont donc séparées par un miroir.

Je dois saluer l’originalité du produit mais malheureusement… La maladroite que je suis a déjà réussi à la faire tomber une fois (ouf, aucun fard ne s’est cassé) et en me maquillant, je me suis également fait quelques frayeurs. On se demande même où positionner ses doits pour l’agripper correctement (sans en mettre un dans un fard) ! Bon, la meilleure solution que j’ai trouvé c’est la sortir de son écrin, la poser et ne pas la manipuler. Ce n’est donc pas ultra pratique mais ça aurait pu être pire. J’avoue tout de même que je préfère tout de même le format classique de mes autres palettes !

La sélection de teintes est quand même hyper attirante : on y retrouve de jolies couleurs et une majorité de teintes que l’on pourra tout à fait incorporer à un maquillage quotidien !

Je préfère tout de même souligner que tout comme la Moondust, cette palette n’a pas vraiment de légitimité à être utilisée seule. Des fards mats ou en tout cas moins lumineux manquent pour réaliser un joli maquillage travaillé. Si vous décidez de vous en servir seule, vous risquez de vous transformer en star des années 80 en un rien de temps ! Ce n’est pas du tout quelque chose qui me dérange: au moins je sais qu’en y plongeant mes pinceaux, je pourrai obtenir un joli rendu lumineux. Il faut donc dégainer quelques fards mats avant de le faire!

Allez, c’est parti pour les swatches :

Je commence donc par la partie gauche avec Ground, Aluminium, Spandex, Dive, MetalHead:

Puis Punk Rock, Mullet, AMP, Twisted et Glamrock :

Passons ensuite à la partie de droite :

On y retrouve Bass, Glory, Demo, Starfire, Afterparty :

Et enfin AngelFire, Roadie, Maiden, Scream, Acoustic :

Une seule déception à noter : Metalhead qui manque CRUELLEMENT de pigmentation. Non mais franchement, pour obtenir un tel rendu sur le dos de la main, j’ai du prélever 3 fois de la matière. Pas d’accord. Et puis Dive n’est pas sensationnel non plus car plus épais que les autres teintes.

En revanche, tous les autres fards sont quand même très jolis. mention spéciale pour la partie de droite qui contient quelques fards extrêmement lumineux qui font chavirer mon petit coeur !

Concernant leur texture, je dois noter qu’il y a une amélioration car ce n’est pas un secret: la plupart des palettes Urban Decay (et des teintes métalliques précédemment proposées par la marque) peuvent faire des chutes très importantes (car beaucoup de ces fards avaient tendance à être assez secs et poudreux). Ici, ils sont un peu plus crémeux. Cela n’empêche que vous pourrez avoir quelques petites chutes donc il faut rester prudence et tapoter son pinceau.

Pour réaliser le maquillage ci-dessous, j’ai tout d’abord défini mon regard avec un fard marron clair, un marron moyen ainsi qu’un marron plus foncé en coin externe et je suis ensuite passée à l’application du superbe Roadie sur la paupière mobile. Sur le premier tiers de cette dernière j’ai opté pour Maiden et en coin interne, pour le sublime Acoustic. En ras-de-cil inférieur, j’ai répété l’opération en concentrant Roadie en coin externe puis en appliquant Maiden.

L’effet lumineux et métallisé (presque « foil » finalement) est au rendez-vous. Mais plus pour les teintes de la partie droite que celle de gauche dont certaines teintes se rapprochent plus de l’effet satiné intense. C’est dommage pour une palette qui se vante d’être ultra métallisée, j’aurai voulu le constater pour l’ensemble des fards !

C’est donc une palette assez réussie, qui se démarque un peu de ce que l’on peut retrouver dans d’autres marques mais qui reste très « Urban Decay » (je dis ça surtout pour la sélection de teintes qui me rappelle beaucoup certaines palettes Vice avec un vert, un turquoise, un bleu, un rose foncé intense, un violet, etc). Je dirais donc qu’elle me plait mais tous les points cités m’empêchent de dire que c’est un coup de coeur. Peut-être qu’avec le temps je deviens aussi plus difficile à satisfaire !

 

Lien utile : Palette Heavy Metals Urban Decay : 57,5€

Alors, que pensez-vous de cette palette? Elle vous tente ?

 

 

Dior Diorific maquillage Produits reçus pour revue Revue rouge à lèvres swatches

Diorific Khôl, le rouge à lèvres festif (et étonnant) de DIOR !

décembre 14, 2017

Il y a parfois certains produits qui m’intriguent dès lors que je les découvre : ça a été le cas des nouveaux rouges à lèvres Diorific Khôl. Un Khôl est normalement réservé à un usage sur les yeux, c’était bien la première fois que je voyais ce terme accolé à celui d’un produit pour les lèvres. Je me suis immédiatement imaginé une formule assez poudreuse (à la façon des Infaillible Matte Max de l’Oréal), qui pourrait faire des chutes. Pas toujours des plus pratiques mais cela aurait pu me plaire car ceux-là avaient réussi à me séduire. Dior a fait encore mieux : une formule étonnante mais tout de même plus crémeuse que ce que l’on pourrait imaginer donc aucune chute à prévoir. Je sais que j’ai eu l’occasion de vous présenter de nombreuses nouveautés Dior ces derniers temps et je vais essayer de me calmer un peu mais en attendant je me devais de vous proposer une revue détaillée les concernant car m’arrêter aux palettes Precious Rocks n’aurait pas été suffisant! Je dois dire que cette collection Holiday 2017 est vraiment très réussie!

Première particularité de ce rouge à lèvres : son raisin pointu pour une précision parfaite, à la façon d’un crayon à lèvres.

Une pointe qui disparaîtra après les premières utilisations malheureusement mais qui le raisin pourra ainsi être façonné par vos lèvres par la suite, afin qu’il vous plaise (l’application deviendra alors beaucoup plus scientifique que d’habitude mais je ne trouve pas que cela soit un point négatif : la couleur pourra toujours s’appliquer sur les lèvres !). Après, il ne faudrait pas que la forme devienne difficile à manier sous peine de devoir utiliser un pinceau à lèvres…
Mais en tout cas, j’ai vérifié et, sauf erreur de ma part, aucun autre rouge à lèvres n’a jamais été proposé avec un tel raisin en pointe ! 

La forme est peut être intéressante mais la formule l’est encore plus. On croirait retrouver une formule crème assez satinée, fine et qui dépose sur les lèvres un voile à la frontière entre le fini mat et satiné. La texture n’est absolument pas épaisse et ne fait pas de paquets : la pigmentation est définitivement au rendez-vous et dépose des pigments tout à faits opaques avec un léger couack pour la teinte 991 Bold Amethyst mais j’y reviendrai. C’est en la touchant au doigt que l’on remarque que la base est est effet assez poudrée : lorsqu’on l’appliques sur les lèvres, on pourrait croire qu’il s’agit d’un rouge à lèvres assez classique. Côté packaging, il n’y à pas à dire il s’agit d’un très bel objet (très doré, il faut aimer ça !).

5 teintes sont proposées dans cette collection, chacune d’entre elle s’inspire d’une pierre précieuse mais je n’en ai que 4 à vous présenter car la 751 Intense Garnet qui est épuisée depuis sa sortie ! Voici donc les 4 sur lesquelles je vais me concentrer : 341 Pure Topaz, 671 Vibrant Tourmaline, 741 Deep Ruby, 991 Bold Amethyst !

Passons directement aux swatches sur les lèvres avec le 341 Pure Topaz :

puis le 671 Vibrant Tourmaline:

Vient ensuite le 741 Deep Ruby :

Et enfin le 991 Bold Amethyst :

Les teintes me plaisent toutes sauf la dernière que je trouve très difficile à appliquer, qui a tendance à faire des patchs sur les lèvres et qui ne se diffuse pas de façon uniforme. Je ne vous la recommande donc pas. En revanche, j’aime tout particulièrement la Pure Topaz et la Deep Ruby.

Ce qui est assez bluffant, notamment pour la teinte Deep Ruby c’est que la tenue est vraiment très bonne pour un rouge à lèvres présentant un « raisin classique » (même s’il est loin de l’être) et surtout, un rouge aussi confortable et léger.

Je trouve que ces rouges assez étonnants et originaux. Ils ne sont pas révolutionnaires mais si l’objet vous plait et que vous aimez le fini semi-mat, vous pouvez vous en offrir-un, je suis sûre qu’il rejoindra votre collection de rouges à lèvres assez « précieux » ! 🙂

Liens utiles : Diorific Khol Dior : 39€95 / Egalement disponibles sur l’e-shop de DIOR si vous souhaitez profiter du service « l’Art d’offrir » afin de les recevoir dans une jolie boîte (comme celle présentée dans cet article) !

Alors, quel est le produit qui vous intrigue le plus dans la collection de fêtes de Dior?

Eyeko Mascara Produits reçus pour revue Revue

J’ai testé le mascara Lash Alert d’Eyeko !

octobre 18, 2017

Eyeko est une marque anglaise que je vois passer sur les réseaux depuis un moment maintenant mais qui n’a jamas été évidente à se procurer en France. Désormais dispo sur l’e-shop de Sephora, j’ai enfin pris le temps de commencer à me pencher sur son cas en commençant par le mascara Lash Alert. Il faut dire que la marque s’est faite connaître grâce à ses mascaras! Elle a été fondée en 1999 (je ne pensais pas qu’elle était si « âgée » ! Comme quoi ! La team Eyeko a travaillé sur un tube qui empêcherait de perdre de la matière (chose impossible avec les tubes en plastique rigide) et propose des mascaras sous forme de tubes « mous » qui peuvent se presser pour éviter tout gaspillage. Malin !

La marque a été récompensée à de nombreuses reprises, a été approuvée par des célébrités (Jennifer Lawrence, Salma Hayek entre autres), des makeup artists (telles que Lisa Eldridge) mais également par de nombreux consommateurs. Lorsque je vous parle de « marque anglaise », je ne suis pas assez précise, il s’agit d’une marque londonienne et on retrouve l’essence de cette ville dans leurs packagings : il y a un petit côté « edgy » et artistique qui me plait! Je trouve un seul point un peu regrettable: lorsqu’on apprend à connaître la marque on peut rapidement s’y perdre. Il y a tellement de références de mascaras et d’eyeliners ! Si on ne s’y intéresse pas pendant un bon quart d’heure on peut franchement avoir du mal à comprendre les différences entre toutes ces références. J’ai pour ma part eu envie de me pencher sur le cas du Lash Alert car c’était la référence qui m’inspirait le plus (pour sa brosse) mais sachez que si vous vous rendez au Sephora des Champs Elysées, il y a même un service assez exclusif proposé où vous pourrez faire votre choix parmi 13 brosses 5 formules (le Bespoke Mascara) ! Je vous laisse calculer le nombre de possibilités, pour ma part je vais continuer à rédiger cette revue!

Allez, c’est parti pour le focus sur le Last Alert. Pour commencer son packaging extérieur est hyper réussi : original, il m’a donné envie de me pencher sur son cas. Le tube du mascara est donc celui décrit ci-dessus sauf que celui-ci est bleu électrique contrairement à d’autres de la gamme qui sont argentés. Peut être parce qu’il est waterproof ? Je dois vous avouer que j’ai un doute concernant mon explication !

Au coeur de sa formule on retrouve de la caféine qui pourrait stimuler la pousse des cils, une double dose de fibres pour donner du volume aux cils, mais également du beurre de karité, de l’arginine et de la biotine pour nourrir les cils, les gainer et les renforcer sur le long terme (pour les rendre plus jolis bien sûr). La marque promet un effet volume et une longue tenue.

Son nom « Wake up & Go » est clair: c’est le geste qui va permettre d’ouvrir votre regard pour commencer votre journée sur de bonnes bases! Pour cela, la marque a opté pour une brosse en fibres comme je les aime, légèrement incurvée :

Puisque rien n’est plus parlant qu’un avant/après, je l’insère juste ici :

Je dois vous avouer que mon avis est un petit peu mitigé: je m’attendais peut être à un peu mieux. Pour moi, il ne s’agit pas d’un mascara qui apporte du volume mais qui se concentre plutôt sur la longueur. Ainsi, les cils sont plus définis mais bien moins étoffés à la racine qu’avec mon Monsieur Big de Lancôme par exemple ! Du coup, le rendu est un peu moins sage : les cils font un peu ce qu’ils veulent et les petites fibres se voient même si elles ne font pas de paquets.

La matière est très noire, confortable et aucune miette n’apparaît sous les yeux en cours de journée. J’ai noté qu’il tenait très bien la courbure ce qui est excellent car c’est loin d’être le cas de tous les mascaras. Le rendu me plait plutôt même si ce n’est pas mon coup de coeur en la matière. Il définit bien le regard et donne un air plus réveillé mais si comme moi vous avez des cils assez indisciplinés, vous aurez peut être du mal à les « coiffer » comme vous le souhaitez. Je pense que c’est un mascara dont le rendu pourrait être dingue sur des cils un peu plus longs que les miens. Pour le moment je m’en sers depuis 2 semaines et je n’ai pas constaté que mes cils avaient poussé ou qu’il y avait eu un effet de soin: j’en perds peut être moins au démaquillage mais je ne peux absolument pas vous dire si c’est lié à lui ou au changement de saison ou juste à une période où mes cils se portent bien !

En conclusion : si vous recherchez de la longueur et que le concept de « 0 gaspillage » vous plait, vous devriez le tester car c’est un mascara plutôt chouette. Si vous avez des cils indisciplinés et que vous cherchez à les étoffer ou à leur apporter un volume XXL, cette référence ne sera pas idéale.

Lien utile : Mascara Lash Alert – Eyeko : 23,50€

 

La marque Eyeko vous tente ? Avez-vous des produits à me recommander ?

Autres Irlande Voyages

Rencontre avec les petites biches de Phoenix Park à Dublin

mai 10, 2017


Je m’apprête à faire ce que je ne pensais jamais faire ici. Mon blog a toujours été dédié à la beauté et suite à vos différentes demandes, il m’est déjà arrivé de vous parler de lifestyle de façon plus générale: j’ai incorporé des favoris « random » dans mes vidéos, je partage avec vous des coups de coeur en matière de musique ou de séries. Mais je n’ai jamais publié d’article mode. Et d’ailleurs, même si je vous ai déjà parlé de certains de mes voyages, j’ai plutôt opté pour le format vidéo ! Aujourd’hui, je brise toutes ces règles en optant pour un article à la fois lifesytle, voyage, mode, bref, une parenthèse hors du temps, à l’image de l’après midi passée au Phoenix Park à Dublin.

Si vous me suivez sur les réseaux sociaux vous savez que je suis actuellement en voyage en Irlande et avec Guillaume, l’un de mes meilleurs amis, nous avons débuté notre périple à Dublin. Nous avons arpenté les rues de la ville, profité de l’ambiance sans pareille des pubs irlandais typiques, partagé de nombreux fous rires. Mais lorsque nous avons prévu ce voyage, nous savions que nous voulions aller visiter le Phoenix Park : notre hôte AirBnB nous a d’ailleurs vivement conseillé de le faire et ce, si possible en louant des vélos. Ce que nous avons donc fait! La visite du parc a été presque parfaite: ces vélos étaient définitivement loin d’être confortables, non… Soyons honnêtes, nous n’avons jamais eu l’occasion de monter sur des vélos aussi inconfortables ! Mais c’est un détail puisque ce dont je me souviendrai vraiment de cette journée, c’est ma rencontre avec ces dizaines de petites biches qui vivent en liberté dans ce parc géant. Je dois vous avouer que je ne suis définitivement pas à l’aise lorsqu’il s’agit d’être prise en photo (le comble pour une blogueuse) mais j’avais vraiment envie de pouvoir me souvenir longtemps de ces quelques instants dignes de Blanche Neige! Et puisque l’une des photos partagée sur Instagram vous a vraiment plu, je me suis dit qu’il pourrait être chouette de dédier un article à cette visite. Ce dernier pourrait vous donner envie de prévoir une petite excursion ! Alors au programme du jour : non pas des cosmétiques mais des petites biches bien trop mignonnes, des sourires et des paysages ressourçants et reposants, qui me feraient presque oublier qu’il s’agit bel et bien de vacances et que ces dernières vont probablement passer bien trop rapidement. Mais en attendant, j’en profite autant que possible et j’essaye de partager un maximum de choses avec vous! J’espère que cet article qui change de ce que j’ai l’habitude de vous proposer vous plaira !

Je porte:

Pull : Pimkie (old)
Short taille haute : Boohoo
Bottines : River Island
Veste en cuir : Mango (old)
Lunettes de soleil « ELLE » : Jimmy Fairly

📍 Phoenix Park, Dublin 8

xxx
Laura

OPI Produits reçus pour revue Revue swatches vernis

La collection Washington DC d’OPI imaginée par Kerry Washington !

septembre 30, 2016

opi-washington-collection-fall-2016

Si comme moi, vous regardez des séries américaines, vous n’avez pas pu passer à côté du phénomène SCANDAL. Cette série a eu un succès fou (et cela continue toujours d’ailleurs!). Pour ma part j’ai regardé quelques épisodes mais pour le moment je n’ai pas eu le temps de continuer et je ne sais pas pourquoi mais malgré les jeux d’acteurs excellents j’ai eu du mal à accrocher. Peut être parce que je suis habitée à mes séries comiques/girly et que je ne suis pas fan de ce fond hyper politique. Mais je sais que dès que j’aurai un moment j’essayerai de m’y remettre. Si peu de temps et beaucoup trop de séries! Bref, aujourd’hui je ne suis pas là pour vous parler série (je l’ai déjà fait récemment), mais pour vous présenter la nouvelle collection Washington DC d’OPI qui a été imaginée par… Kerry Washington, l’actrice principale de SCANDAL justement! Une femme absolument superbe, au summum de la sophistication : je trouve que cette collaboration devient une évidence lorsqu’on découvre les jolies teintes pensées par Kerry.

opi-washington-dc-kerry-washington-collection

opi_suzi_kerry-washington(Kerry à côté de Suzi Weiss-Fischman, vice présidente et co-créatrice d’OPI)

Il est bon de noté que Kerry est la toute première ambassadrice artistique de la marque ! En France ce sont 10 teintes qui sont proposées et dont beaucoup sont absolument parfaites pour l’automne. Alors je vous propose sans plus attendre de les découvrir avec mes habituels swatches!

kerry-washingtonopi

On comme par Suzi – The First Lady of Nails (un vert rapellant le dollar américain), CIA = Color is Awesome (un bleu canard foncé, SUPERBE), Yank my Doodle (Un orange épicé), Madam President (Un rose fuschia),  Shh… It’s Top Secret (un brun profond).

Tous possèdent un fini crémeux et sont dénués de paillettes, nacres ou reflets!

opi-swatch-washington-dc

Puisque je n’avais pas assez de doigts pour vous montrer Shh… It’s Top Secret vous la retrouverez sur mon index ci-dessous 😉

Viennent ensuite:

kerry-washington-dc-opi-zoom

Squeaker of the House (un taupe marronné), OPI By Popular Vote (un joli rouge framboise), We the Female (un rouge plus profond, tirant sur le bordeaux), Kerry Blossom (un joli violet), Liv in the Gray (un gris tirant vers la kaki). Ces deux dernières teintes sont les coups de coeur de Kerry et je peux comprendre pourquoi !

Comme vous pourrez le remarquer toutes les teintes de vernis possèdent des jeux de mots assez drôles évoquant la série Scandal (Liv = Olivia, le personnage principal) ou Kerry (Kerry Blossom = genius), aussi OPI ou sa co-créatrice Suzi mais également une teinte engagée : We the female puisque Kerry est une féministe.

Voici donc la suite des swatches sur mes ongles:

opi-nails-kerry-washington-dc-collections-swatch

Et les deux teintes « coup de coeur » de Kerry, Kerry Blossom et Liv in the Gray :

opi-swatch-3-washington-dc
Dans l’ensemble je trouve qu’il s’agit d’une superbe collection automnale. 5 teintes ne seront pas vendues chez nous -Stay Off The Lawn! (un vert herbe bleuté), Never A Dulles Moment (un jaune tirant vers le doré)*, Pale to The Chief (un nude)*, Freedom of Peach (une couleur citrouille) et Inside the ISABELLEtway (un caramel)- puisqu’il s’agit d’exclusivités ULTA ou d’éditions limitées pour les Etats-Unis mais on s’en sort plutôt bien car je trouve que toutes les teintes qui valent le détour pour cette saison ont été sauvées!

*ceux-là sont dispo en format « mini » dans le kit vendu juste ici !

opi-kerry-washington

Mes trois teintes préférées sont définitivement CIA = Color is Awesome (attention, il est un peu plus épais que les autres, il faudra penser à bien le secouer), Liv in the Gray (sublime ce gris muté); Enfin mon coeur balance entre Kerry Blossom et ce superbe vert « dollar’ Suzi The First Lady of Nails.

Encore une jolie collection automnale avec des teintes qui peuvent répondre à toutes les envies! Aucune ne m’a déçue car toutes sont pigmentées donc je valide!

Lien utile: Collection Washington DC – OPI x Kerry Washington : déjà dispo chez Sephora, 13,95€ le vernis / Il existe également ce Kit de Mini vernis vendu 20€

Alors, une teinte vous plait particulièrement?

Bonnes adresses Revue Soin Versailles

L’Hôtel de Beauté: le lieu à découvrir… impérativement !

septembre 12, 2016

Dans ma vidéo concernant mes favoris du mois de juillet je partageais avec vous mon coup de cœur pour… non pas un produit (une fois n’est pas coutume) mais une adresse! Et comme je vous le disais, il est rare que j’ai des coups de cœur pour des lieux car pour moi « un institut reste un institut ». Ils ont tous leur décoration, ils nous plongent dans un univers zen ou au contraire très professionnel mais lorsqu’on s’y rend on sait que c’est pour passer un moment de détente donc il est assez rare que l’environnement ne soit pas soigné. J’ai bien évidemment déjà eu l’occasion de me faire masser dans plusieurs (parce que soyons honnêtes, j’adore les massages) mais sincèrement aucun n’a su me transporter comme l’Hôtel de Beauté à Versailles a pu le faire. De ce fait, je vais revenir sur ce lieu dans cet article dédié car j’ai pris quelques photos sur place et j’ai vraiment envie de vous en reparler. Je pense que c’est une raison suffisante n’est-ce pas ? Depuis ma découverte j’y suis déjà retournée pour y prendre une carte cadeau pour un anniversaire qui approche voilà comme j’aime cette adresse, au point de vouloir faire en sorte que tout le monde autour de moi s’y rende! Ce qui est une preuve de mon coup de coeur n’est-ce pas?

hotel

J’habite à Versailles donc me rendre à l’Hôtel de Beauté a été hyper pratique pour moi. C’est sûr que si vous habitez Clermont-Ferrand vous risquez de survoler cet article en vous disant que ça ne va pas trop vous être utile : certes! Mais si vous habitez en région parisienne ou qu’un jour vous avez l’occasion de visiter Versailles il faudra impérativement booker un soin. Parole de beauty addict. Donc cet article est à lire aujourd’hui (ou plus tard) mais surtout à stocker dans un petit coin de votre tête !

Le nom « L’Hôtel de Beauté » peut porter à confusion. Il ne s’agit absolument pas d’un lieu où l’on peut réserver une chambre d’hôtel : malgré son immensité (l’établissement fait près de 1000 mètres carrés!) il s’agit « simplement » d’une adresse qui regroupe dans un cadre somptueux et artistique tous les services d’esthétisme dont une femme peut avoir besoin. Coiffure, soins en cabines, manucure, mises en beauté, etc. On peut ainsi y passer une heure et opter pour un soin ou bien booker une matinée chouchoutage et opter plus plusieurs prestations. Et puis sincèrement vu l’environnement on serait bien tentées d’y passer la journée. Ou même la semaine ! J’ai eu l’occasion de discuter avec Odile Finck, la créatrice de ce lieu, qui m’indiquait que la mention « hôtel » avait tendance à attirer les curieux: les versaillais sont nombreux à vouloir passer une tête pour voir ce qu’il se passe dans ce grand bâtiment logé au fond d’une cour qui donne sur une rue passante. Il lui est déjà arrivé de proposer des visites nocturnes à des groupes de curieux. Et je trouve ça génial car lorsqu’elle m’a fait visiter cet immense espace j’ai tout de suite ressenti sa passion et le temps qu’elle avait passé à imaginer toutes les pièces car croyez-moi, rien n’est laissé au hasard. Du lustre à la déco en passant par son équipe ou encore les marques avec lesquelles elle a décidé de travailler. Et je pense que j’ai déjà eu l’occasion de vous le dire plus d’une fois mais les gens passionnés qui peuvent partager pendant des heures ne me lassent jamais !

hotel de beaute visite avis versailles

Cet Hôtel de Beauté possède une histoire assez riche puisqu’il est situé dans l’ancien Hôtel des Gabelles construit par Louis XIV au 17ème siècle mais il a bien évidemment évolué avec le temps. C’est un lieu totalement atypique qui mélange vieilles pierres, art contemporain et décoration ultra moderne : tout ça contraste avec brio. Et si vous appréciez les oeuvres d’Art croyez-moi vous allez y passer plus de temps que prévu : Odile a par exemple disposé des oeuvres de Jeff Koons dans différentes pièces. C’est un lieu dans lequel on se détend, on fait une pause et je pense surtout que c’est un lieu réconfortant, hyper convivial dans lequel on passe définitivement un bon moment. Concernant les marques pour lesquelles Odile et son équipe ont opté le mot d’ordre était la performance (bien sûr) mais aussi l’innovation et la naturalité. Pour les soins visage on y retrouve par exemple des produits Cliniccare, pour les soins capillaires John Masters Organics et pour celles qui préfèrent les produits qui contiennent des silicones (pour le rendu ultra doux au toucher) le salon propose tout de même des soins Mythic Oil de l’Oréal Professionnel.

J’ai pour ma part opté pour deux soins : le premier a été réalisé dans la cabine ci-dessous, il s’agissait du Callus Peeling (à l’urée qui se laisse poser 15 minutes environ et qui est par la suite retiré avec une « spatule » et qui laisse les pieds aussi DOUX que ceux d’un bébé). C’était vraiment bluffant et si vous trouvez que votre corne est persistante (ce n’était pas mon cas mais un petit coup « de frais » fait du bien !) je suis sûre qu’il saura vous convaincre !

Ensuite direction la cabine de soin pour le soin Signature de l’Hôtel de Beauté: il s’agit d’un modelage relaxant d’une durée (au choix) de 45mn, 1h15 ou 1h30. La salle est plongée dans une ambiance tamisée, de la musique zen permet de créer un parfait univers de relaxation et on choisit même le parfum de son huile de massage !

J’étais à deux doigts de rester dormir sur place, la table de massage m’aurait tout à fait convenu !

Sachez également qu’à l’Hôtel de Beauté des coupes de barbes sont également proposées:

Odile m’a indiqué lors de ma petite visite du lieu que certains hommes se font même laver ma tête sur la table de « massage » ci-dessus puisqu’un bac de coiffeur se tire et cela permet une relaxation parfaite ! J’étais hyper étonnée car c’était bien la première fois que je voyais ça !

Dans d’autres salles on retrouve toutes sortes de machines ultra pointues pour retendre les traits, s’affiner, profiter des bienfaits des LEDs, etc. Toutes ces prestations se retrouvent sous l’onglet Performance du site internet.

Enfin, inutile de dire que la salle principale, ce hall couvert donne vraiment envie de s’y installer avec un bon bouquin et un café. Et l’équipe l’a bien compris car l’a intitulé « l’espace gourmand » : on peut donc tout à fait y déjeuner ou y prendre un café.

C’est donc selon moi le lieu idéal pour une parenthèse relaxante dont on peut profiter seule mais aussi pourquoi pas entre copines ou avec sa maman (et même son papa, pas de jaloux!).

Pour tout vous dire je compte bien y retourner prochainement car Odile m’a présentée la machine d’épilation définitive qui est présente dans l’une des cabines : un laser équipé d’un effet froid qui évite toute douleur. Et puisque j’hésitais à sauter le pas depuis un moment je pense prendre mon premier rendez-vous très prochainement !

Alors souvenez-vous : si vous passez par Versailles ou que vous n’habitez pas très loin… Pensez à l’Hôtel de Beauté !

Lien utile: Le site de l’Hôtel de Beauté
L’adresse : 6 avenue de Sceaux (contre-allée) – 78000 Versailles

Quel est votre lieu préféré pour vous faire masser ou passer une parenthèse relaxante ?

Démaquillage Makeup Eraser

J’ai testé le Makeup Eraser = la serviette démaquillante réutilisable !

février 12, 2016

makeup eraser1

L’année dernière je vous présentais les Glov en vente chez Monoprix : des tissus microfibres de différentes taille qui permettent de se démaquiller uniquement avec… de l’eau tiède ! J’ai été convaincue par mon test et par cette option à la fois écologique et pratique. A la longue je dois vous avouer que je suis revenue à mon eau micellaire et à mes cotons après les 3 mois d’utilisation. Seul petit reproche que j’aurais pu leur faire: leur tissu n’était pas des plus doux. Il était loin d’être « râpeux » mais ce n’était pas du piloupilou non plus.

makeup eraser8

Ce qui m’a beaucoup étonnée c’est que Sephora vient de référencer une nouveauté : le Makeup Eraser. Une serviette qui permet d’éliminer le maquillage avec une nouvelle fois uniquement… de l’eau. Ou pour être plus précise : en la passant simplement sous l’eau et en l’essorant. Une promesse simple: elle retire absolument tout : eyeliner et mascara waterproof y compris. Une service qui se passe en machine, toute rose et avec une bordure de satin qui en prime est toute douce au toucher.

makeup eraser zoom

La mention toute douce au toucher m’a intriguée alors je l’ai rapidement sortie de son packaging : j’ai été ultra étonnée de constater que c’est définitivement le cas. Elle est plus douce que les Glov présentés l’année dernière car cette fois-ci ce sont des petits « poils » qui la composent (en polyester). En réalité les deux faces sont légèrement différentes : l’une présente des poils un peu longs destinés au démaquillage tandis que sur l’autre on retrouve des poils plus courts qui permettent une exfoliation douce ou qui permettent également de retirer le maquillage plus tenace. Un peu sur le même principe que les disques en coton démaquillants. En plus la marque indique que cette serviette peut se laver des milliers de fois et donc s’utiliser… hyper longtemps.

Elle est assez grande (7″ x 16″ soit environ 18x40cm) et on peut ainsi s’en servir plusieurs jours avant de devoir la laver ce qui est très pratique. Pour ma part, je la passe à la machine à 30° et aucune marque ne persiste.

makeup eraser 1

Passons au test en lui-même!

makeup er

J’ai donc passé cette serviette sous l’eau tiède et je l’ai essorée. Ensuite eh bien je l’ai passée à la fois sur mes yeux et mon visage pour me démaquiller :

makeup faceee

makeup face

J’ai pu constater que ce côté « poilu » est très agréable à l’utilisation : ça n’irrite pas la peau et ne fait pas apparaitre de rougeurs. Mon teint est parfaitement démaquillé dès le premier passage et j’ai l’impression qu’il est très « propre », c’est agréable !

En revanche pour les yeux c’est une autre histoire: le plus gros du maquillage est retiré mais lorsque j’observe le tout de plus près dans le miroir, je remarque qu’il reste tout de même du mascara sur certains de mes cils, entre ces derniers à la racine et quelques petites traces noires semblent persister :

makeup eraser 72

J’ai utilisé à la fois la face aux poils plus longs et celle aux poils plus courts et j’ai eu du mal à retirer ces résidus. Je n’ai pas souhaité insister car j’ai des cils très sensibles, courts et peu nombreux donc je ne souhaitais pas en perdre un seul ! Pour ces petits résidus j’ai donc opté pour un brin d’eau micellaire sur un coton.

Dans l’ensemble je trouve que c’est un produit vraiment sympa et agréable à l’utilisation, notamment pour celles qui recherchent un démaquillage rapide, facile et moins « chimique ». Son prix est intéressant puisqu’elle vous accompagnera de nombreux mois, si ce n’est années puisqu’elle a été pensée pour passer des milliers de fois à la machine. En revanche je suis un peu déçue de son efficacité sur les yeux: ce n’est pas parfait pour démaquiller le mascara ou les petits résidus de produits qui se fixent tels que les rouges à lèvres sans transfert. En insistant un peu on y arrive mais autant sur les lèvres ça ne me dérange pas, autant sur les yeux, je ne souhaite personnellement pas insister du tout !
C’est donc une nouveauté sympa mais pas parfaite 🙂

Lien utile : Makeup Eraser en exclusivité chez Sephora : 19,90€

Quelle est votre méthode de démaquillage préférée?