Browsing Tag

Natasha Denona

    Natasha Denona palette Produits reçus pour revue Revue swatches

    Le flop inattendu: la Camel Palette de Natasha Denona..

    mai 27, 2019

    Cet article risque très fortement de vous étonner car à vrai dire… Il m’étonne également. Depuis quelques mois j’ai, à de nombreuses reprises, eu l’occasion de vous dire que les fards Natasha Denona se sont rapidement positionnés sur le podium des meilleurs fards à paupières que j’ai pu tester jusqu’à présent. Ils sont doux, veloutés, pigmentés et je vous ai beaucoup vanté les mérites de la Palette Gold que j’aime toujours autant et que j’utilise toujours autant (retrouvez ma revue par ici) ! Ayant eu un tel coup de coeur pour cette palette, j’ai eu envie de tester d’autres palettes de la marque et notamment les palettes de 5 fards à paupières. J’ai donc décidé de me pencher sur le cas de la Camel Palette de Natacha Denona.

    Malgré son format plus petit, cette palette est tout de même proposée au prix de 42€ ce qui est hyper cher pour 5 fards à paupières. Cette harmonie, je pensais que j’allais l’adorer : elle rassemble, comme son nom l’indique, autour de jolies teintes nude/camel/marronnées et me semblait idéale à porter au quotidien… La palette Gold m’ayant habituée à des fards matte hyper faciles à travailler et des fards à effets ultra lumineux, cette Camel Palette m’a définitivement déçue.

    En apparence, les fards semblaient pourtant tout à fait identiques à la Gold Palette: un toucher velouté (ou même soyeux !) mais la pigmentation ou en tout cas le rendu de ces fards m’a un peu étonnée dès que je les ai swatchés:

    Le marron foncé semblait difficile à étaler de façon homogène, la teinte nude (qui est plutôt une touche lumière n’est pas si lumineuse que ça), les deux marrons mattes moyens sont tellement similaires qu’on a l’impression de retrouver les deux mêmes fards dans la palette (un peu idiot pour une palette à 42€..) et enfin ce fard à effet cuivré/maronné manque encore une fois cruellement de piquant. Un bilan plus que mitigé avant même d’avoir porté ces fards à ma paupière donc…

    Je me suis tout de même essayée à l’exercice bien sûr car je ne pouvais pas les juger simplement en les swatchant.

    Dans le creux j’ai balayé le troisième fard de la palette, j’ai ensuite utilisé le premier (brun) en coin externe et j’ai également redéfini le creux à l’aide de cette teinte. Pour unifier la paupière immobile j’ai ensuite utilisé la 5ème teinte et au doigt, j’ai tapoté la teinte cuivrée par dessus pour un effet lumineux. En coin interne j’ai déposé la teinte la plus claire et enfin en ras-de-cil inférieur j’ai opté pour les deux couleurs utilisées dans le creux.

    Et bien qu’on se le dise: ça ne mérite définitivement pas que l’on mettre la main au porte-monnaie… On pourrait obtenir un maquillage tout à fait similaire avec des dizaines d’autres palettes. Non seulement les teintes n’ont rien d’incroyable mais en plus les fards ne sont pas transcendant. A un tel prix, je m’attendais encore une fois à de superbes effets, des fards qui se travaillent (presque) tout seuls. Mais ce n’est pas le cas : le brun m’a donné un peu de fil à retordre (il avait tendance à laisser des « patchs » derrière lui, très étrange), le cuivré n’est pas assez lumineux à mon goût, les deux marrons moyens sont vraiment TROP similaires bref… Peut vraiment mieux faire. Cette palette n’a pas réussi à me séduire mais cela ne veut pas dire que je ne vais pas continuer à me pencher sur le cas des fards Natacha Denona! Je préférais juste vous faire un retour d’expérience en ce qui concerne cette palette en particulier.

    Lien utile (ou pas) : Palette Camel – Natasha Denona : 42€

    Et vous dites-moi tout, quels sont vos palettes préférées chez Natasha Denona? Ou au contraire, celles que vous n’avez pas aimées?